Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un footballeur amateur suspendu cinq ans pour avoir mordu le sexe d'un adversaire

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Le district mosellan de football a dû se pencher sur une affaire peu banale, et vient de suspendre pour cinq ans un joueur amateur qui a mordu le sexe d'un de ses adversaires. Les faits remontent au 17 novembre, à l'issue d'un match entre Terville et Soetrich.

Les faits se sont produits il y a quelques mois
Les faits se sont produits il y a quelques mois © Radio France - Aurélien Accart

Il avait mordu jusqu'au sang le sexe d'un de ses adversaires : un joueur amateur a été suspendu pour cinq ans, le 30 janvier dernier, par le district de la Moselle. Les faits se sont déroulés à la fin d'un match de deuxième division de district entre Terville et Soetrich, son club, le 17 novembre dernier.

Quatre jours d'ITT

Deux joueurs ont commencé à se battre, vraisemblablement sur le parking du stade, et un troisième, joueur de Terville, a tenté de les séparer. Bien mal lui en a pris : c'est à ce moment-là que le footballeur de Soetrich lui a mordu le sexe. Bilan : quatre jours d'ITT et une dizaine de points de suture tout de même. 

La commission de discipline du district mosellan a donc suspendu le joueur de Soetrich pour cinq ans, celui, blessé, de Terville a lui été suspendu six mois. Pour la petite histoire, les deux équipes avaient fait match nul, 1-1, mais malheureusement pour Terville, le point acquis, qui était d'ailleurs le seul remporté cette saison pour l'équipe, lui a été retiré.

Seuls 2% des matches dégénèrent chaque année

Le club a été en effet condamné à deux points de pénalité et 200 euros d'amende pour non réponse aux obligations de sécurité. Il peut cela dit faire appel. Il s'agit "d'une histoire hors du commun, ça a dû être particulièrement traumatisant, ça nous laisse pantois", précise Emmanuel Saling, directeur général du district mosellan de football, à France Bleu Lorraine. Heureusement, les incidents restent rares. Selon lui, seuls 2% des matches dégénèrent sur 10.000 rencontres organisées chaque année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu