Faits divers – Justice

Un forcené mobilise les gendarmes pendant toute une nuit

Par Bénédicte Courret et Olivier Estran, France Bleu Picardie mercredi 9 juillet 2014 à 11:02

Une voiture de gendarmerie
Une voiture de gendarmerie © Maxppp

La ville d'Albert retrouve son calme ce mercredi matin. Le forcené qui menaçait de se suicider en plein centre bourg a fini par se rendre aux gendarmes après une longue nuit de négociations.

La longue nuit de négociation s'est achevée peu avant 4h du matin ce mercredi à Albert, dans la Somme. Une trentaine de gendarmes ont passé une nuit blanche et la rue Jean Mermoz a été fermée a toute circulation pendant plus de quinze heures. Pendant tout ce temps, un homme est resté cloitré chez lui, apparemment armé d'un fusil.

En position dans le cimetière

Sur place, les curieux sont nombreux à tenter de s'approcher de la maison encerclée par des hommes en gilets pare-balles et fusil mitrailleur. Le peloton de surveillance et de prévention de gendarmerie est arrivé en renfort dans la soirée de mardi. Des gendarmes ont pris position dans le cimetière voisin. D'autres sont collés au pignon de la maison.

Échange de SMS

Les gendarmes multiplient les allers-retours furtifs vers la maison. Au cours de la nuit, plusieurs SMS sont échangés avec le forcené. Peu avant 4h du matin, l'homme sort de la maison, son portable a l'oreille. Il fait trois pas dans la rue et se retrouve ceinturé par les gendarmes. Les badauds qui ont attendu sur place toute la nuit applaudissent.

Le quinquagénaire est évacué par une ambulance des pompiers : c'est la fin d'un bras de fer psychologique qui a duré quinze heures. L'homme a été hospitalisé dans un établissement psychiatrique. Il a évoqué une séparation avec sa compagne pour expliquer son comportement.

Un forcené mobilise les gendarmes pendant toute une nuit - reportage