Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un fourgon défonce le portail de la gendarmerie de Saint-Cyprien

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Roussillon, France Bleu
Saint-Cyprien, France

Un conducteur a foncé avec son fourgon dans le portail de la caserne, dans la nuit de jeudi à vendredi. Une enquête est ouverte, l'homme a été interpellé.

L'entrée de la gendarmerie de Saint-Cyprien vendredi matin. Le portail a été remplacé par des grilles.
L'entrée de la gendarmerie de Saint-Cyprien vendredi matin. Le portail a été remplacé par des grilles. © Radio France - Suzanne Shojaei

Un fourgon blanc a percuté le portail de la gendarmerie de Saint-Cyprien, dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 1 heure du matin. Le portail en métal, blanc, est arraché sur le coup. Il gît depuis dans la cour de la brigade de cette commune des Pyrénées-Orientales.

L'entrée est désormais barrée par des grilles. Le véhicule, de marque Opel, est toujours sur place vendredi à 11h. Le serrurier est venu constater les dégâts dans la matinée.

Aux commandes du fourgon, un homme de 40 ans. Il a été interpellé immédiatement. Il fait partie de la communauté des gens du voyage. Ivre au moment des faits, il a foncé délibérément sur le portail et sur le bâtiment. Il souhaitait libérer son fils, mineur, en garde à vue dans la gendarmerie.

L'homme est désormais lui aussi interrogé pour "dégradation volontaire sur bien d'utilité publique", et menaces de mort. Il pourrait être jugé lundi prochain en comparution immédiate.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu