Faits divers – Justice

Un gang de pilleurs de dalles interpellé en Bourgogne

Par Victoria Koussa, France Bleu Bourgogne vendredi 13 janvier 2017 à 20:37

L'église de Saint-Ambroise de Busserotte-et-Montenaille a été pillée en mars dernier.
L'église de Saint-Ambroise de Busserotte-et-Montenaille a été pillée en mars dernier. © Radio France - Philippe Renaud

Après des années d'enquête et des vols à répétition de belles dalles de notre région, les gendarmes de plusieurs départements ont interpellé ces deux dernières semaines les sept malfaiteurs.

Une association de malfaiteurs. Depuis plus d'un an, précisément depuis septembre 2015, un groupe de voleurs s'est organisé pour dérober le plus de dalles de Bourgogne possible. Ces deux dernières semaines, sept d'entre eux ont été arrêtés, mis en examen puis écroués. Les enquêteurs de plusieurs départements sont arrivés à découvrir le profil d'un gang organisé.

Une logistique "importante"

La gendarmerie de la région Bourgogne-Franche-Comté se félicite d'avoir démantelé un vrai réseau qui a même sévi dans six départements, la Côte-d'Or, mais aussi la Haute Marne (52), l'Yonne (89), l'Aube (10), la Haute Savoie (70) et les Vosges (88).

Leur technique était bien rodée. D'abord, leur logistique, aussi bien "matérielle qu'humaine" d'après la gendarmerie, était suffisamment importante pour pouvoir voler puis porter les grosses dalles bourguignonnes, les transporter dans des véhicules adaptés et surtout avoir assez d'Hommes pour faire marcher le processus.

Ils variaient même entre les vols par effraction, comme dans une église de Busserotte-et-Montenaille en mars dernier, mais aussi par abus de confiance. Par exemple, les voleurs démarchaient des particuliers pour leur acheter leurs dalles, sauf qu'ils transportaient la moitié et ne revenaient jamais prendre l'autre et les régler, comme prévu. En tout, plus de 40 vols aggravés, abus de confiance et dégradations sont au compteur du gang.

Arrêtés in extremis

Les enquêteurs des départements concernés se sont réunis dans un groupe de travail baptisé "Dalles Bourgogne". Et en mettant en commun leurs renseignements, ils ont réussi à mettre la main sur une partie du groupe, cinq malfaiteurs, un soir où ils étaient réunis, "en action de repérage sur le département de la Côte-d'Or". Les gendarmes interpellent donc les cinq ce soir-là.

Quelques jours après, ils arrivent à en repérer deux autres. Tous les sept sont rapidement présentés à un juge d'instruction, puis tous écroués.