Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un gang de voleurs de fret interpellé, soupçonné d'une quarantaine de faits sur autoroutes

Quinze personnes interpellées dans la région lyonnaise ce mardi à l'aube. Des voleurs et receleurs soupçonnés d'une quarantaine de vols de fret sur les autoroutes de la région, dont l'A7 dans la Drôme.

Interpellation d'un gang de voleurs de fret ce mardi matin en région lyonnaise
Interpellation d'un gang de voleurs de fret ce mardi matin en région lyonnaise - Gendarmerie de la Drôme

L'affaire démarre dans la Drôme dans la nuit du 30 au 31 décembre 2019 : un vol de fret sur l'aire d'Allan à hauteur de Montélimar sur l'autoroute A7. Un témoin alerte le peloton motorisée de gendarmerie de Montélimar en voyant trois hommes dépouiller un camion.

L'équipe prend la fuite mais très vite les enquêteurs font le rapprochement avec d'autres attaques du même type. Un groupe de travail est créé par le Groupement de Gendarmerie de la Drôme avec 5 enquêteurs dédiés. En deux mois, ils recensent une quarantaine de vols sur les autoroutes A7, A6, A89 et A42. Préjudice estimé : 150 000 euros environ. Un butin composé d'outillage, jeux vidéo, télévisions, téléphones, montres connectées,ou encore équipements de cuisine.

Ce mardi matin, 150 gendarmes de la Drôme, du Rhône, de l'Ain et le GIGN d'Orange sont intervenus pour interpeller le gang de six voleurs et de dix receleurs qui habitaient tous dans la région lyonnaise. Sur les 16 personnes visées, 15 ont pu être interpellées, des hommes et des femmes placés en garde à vue. Des gardes à vue quipeuvent durer jusqu'à quatre jours. C'est le parquet de Valence qui est chargé de l'enquête.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu