Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un gendarme sérieusement blessé après avoir été renversé par un chauffard près de Perpignan

jeudi 23 novembre 2017 à 8:41 Par Simon Colboc, France Bleu Roussillon

Un gendarme a été fauché par un automobiliste en fuite ce mercredi entre Estagel et Pézilla-la-Rivière (Pyrénées-Orientales). Le chauffard, un homme de 27 ans, a été interpellé.

Le gendarme, sérieusement blessé aux jambes, a été évacué vers l'hôpital de perpignan
Le gendarme, sérieusement blessé aux jambes, a été évacué vers l'hôpital de perpignan © Maxppp -

Un gendarme a été sérieusement blessé ce mercredi par un automobiliste en fuite sur la D1 au niveau du col de la Dona, entre Estagel et Pézilla-la-Rivière.

Le militaire, violemment touché aux jambes, a été conduit aux urgences de l’hôpital de Perpignan. Son pronostic vital ne serait pas engagé.

Le chauffard, un habitant d'Estagel depuis environ deux ans, a été interpellé après une course poursuite.

D'après nos informations, tout commence quand les gendarmes décident de contrôler les papiers et notamment l'assurance du véhicule de cet homme de 27 ans qui sortait à pied du bureau de tabac d'Estagel. L'homme prend alors la fuite.

Les gendarmes le retrouvent quelques instants plus tard au niveau du col de la Dona en direction de Pézilla-la-Rivière. C'est là qu'il fonce sur ce militaire qui vient, lui, de sortir de son véhicule.

Les autres militaires décident alors d'ouvrir le feu. Le fuyard n'est pas blessé mais décide de se rendre aux forces de l'ordre. Il a été placé en garde à vue. Une enquête a, bien sûr, été ouverte.

Selon nos informations, il n'était en état d'ivresse. L'homme était déjà connu de la justice pour des violences sur sa concubine.

Le maire d'Estagel, Roger Ferrer, raconte la course poursuite