Faits divers – Justice

Un gendarme tente de s'immoler devant le tribunal de Belfort: son pronostic vital est engagé

Par Nicolas Raffin et Isabelle Rolland, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 18 avril 2014 à 17:13

Tribunal de Belfort
Tribunal de Belfort © Creative commons - Rom3721

Un homme a tenté de mettre fin à ses jours, ce vendredi à la mi journée devant le tribunal de Belfort. Cet ancien gendarme a été transporté au centre des grands brulés de Metz dans un état préoccupant.

Un ancien gendarme de 45 ans a tenté de mettre fin à ses jours, vers 12 h 45, ce vendredi devant le tribunal de grande instance de Belfort. L'homme, radié début avril de son escadron du groupement de gendarmerie du Territoire, s'est aspergé d'essence avant de mettre le feu.

Je l'entendais hurler de douleur

Un policier en charge des audiences, présent à ce moment-là a donné l'alerte. Le temps d'aller chercher un extincteur à l'intérieur du tribunal, l'homme s'était transformé en torche humaine. L'un des gardiens en charge de la sécurité a tenté de lui porter secours en plein milieu de la rue.

David, l'un des agents qui est intervenu témoigne: "j'ai vu un monsieur en train de s'asperger avec un jerrican, je me suis dit, lui il va se mettre le feu. J'ai pris un premier extincteur, je l'entendais hurler de douleur. Comme je n'avais pas assez de produit, j'ai dû retourner à l'intérieur du tribunal pour prendre un deuxième extincteur et finir d'éteindre les flammes ."

Immolation tribunal Belfort / SON

Pronostic vital engagé

La victime, un ancien gendarme est brûlé sur 80 % de son corps. Il a été dirigé dans un premier temps vers l'hopital de Belfort avant d'être transporté par hélicoptère sur Metz, au centre des grands brûlés. Son pronostic vital était engagé ce vendredi après-midi. Les raisons de son geste ne sont pas encore connues.

Une enquête a été ouverte afin d'établir les circonstances exactes de ce drame.