Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mayenne : un grand-père de 76 ans condamné pour des attouchements sur sa petite-fille

jeudi 2 novembre 2017 à 23:49 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne et France Bleu

Les faits remontent au printemps 2016. Le vieil homme a été reconnu coupable d'agression sexuelle sur sa petite-fille âgée de 9 ans. Il a été condamné ce jeudi à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Laval.

Justice (illustration)
Justice (illustration)

Mayenne, France

Un grand-père fatigué qui a du mal à entendre, à s'exprimer, du mal peut-être à comprendre ce qu'il fait là dans une salle d'audience du tribunal correctionnel de Laval ce jeudi. On lui amène une chaise. Le président de la cour lui demande ce qui s'est passé. Un long silence. Et puis il affirme que sa petite-fille s'est trompée, qu'elle a raconté des mensonges. Tout est faux. Or, pendant sa garde à vue, à l'automne 2016, il avait dit que tout était vrai. Des baisers sur la bouche et une main sur le sexe de la fillette. Des gestes qui se sont répétés au moins à deux reprises pendant cette semaine de vacances scolaires, selon l'enquête de la gendarmerie.

Parole de l'enfant contre celle d'un adulte

C'est la parole d'un enfant contre celle d'un adulte physiquement et psychologiquement affaibli. Le procureur explique que la fillette n'a pas été considérée comme affabulatrice par les experts. Il demande une sanction pénale en tenant compte de l'âge et de la santé fragile du prévenu, au casier judiciaire vierge de toute condamnation : huit mois de prison avec sursis. L'avocate de la défense rappelle, pour sa part, que cette jeune fille avait porté des accusations du même type à l'encontre de son père deux ans plus tôt. Affaire alors classée sans suite. Elle réclame donc la relaxe pour son client.

Un argument que n'ont pas retenu les magistrats quand ils se sont retirés pour délibérer. Cela dit, l'état de santé du vieil homme a semblé jouer en sa faveur. Il écope de six mois de prison avec sursis. En revanche, cet habitant de Mayenne n'échappe pas à une inscription au fichier national des délinquants sexuels.