Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Grenoblois de 19 ans soupçonné d'apologie du terrorisme

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Isère, France Bleu
Grenoble, France

Un Grenoblois de 19 ans est soupçonné d'apologie du terrorisme. Il a été présenté au tribunal correctionnel de Grenoble (Isère) jeudi 22 septembre dans l'après-midi. De mars à septembre 2016, il a transformé ses trois comptes Facebook en site de propagande pour l'organisation terroriste Daech.

Le tribunal de Grenoble a demandé du temps pour examiner le dossier d'Ilies M.
Le tribunal de Grenoble a demandé du temps pour examiner le dossier d'Ilies M. © Maxppp -

Jeudi 22 septembre dans l'après-midi, un jeune Grenoblois s'est retrouvé devant le tribunal correctionnel de Grenoble, en Isère, pour une comparution immédiate. Il est soupçonné d'apologie du terrorisme pour avoir, de mars à septembre, transformé ses trois comptes Facebook en site de propagande pour l'organisation État Islamique, Daech.

Sur l'un des comptes d'Ilies M., on peut notamment voir une capture de vidéo d'une jeune chanteuse algérienne, et dessous, rajouté à la main, "je vais la brûler vive", sur une autre photo d'une jeune et jolie fille, un appel à la tuer. D'autres inscriptions visant l’Angleterre, la Belgique ou la démocratie plus largement ont aussi été publiées.

Ilies M. devait être présenté avant minuit à un juge d'instruction pour une éventuelle ouverture d'information judiciaire pour apologie du terrorisme. Mais le tribunal a trouvé le dossier trop complexe pour être jugé aussi vite. Le prévenu lui-même a également demandé du temps pour sa défense. Le tribunal a donc demandé son placement en détention provisoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess