Faits divers – Justice

Un gros trafic de drogue démantelé à Toulouse : près de 700 kg de drogue saisis, 11 personnes interpellées

Par Olivier Lebrun, France Bleu Toulouse mardi 10 octobre 2017 à 16:18

près de 700 kilos de drogue saisis par les gendarmes de Haute Garonne
près de 700 kilos de drogue saisis par les gendarmes de Haute Garonne - @gendarmerie

La gendarmerie de Haute-Garonne a démantelé deux réseaux de trafic de drogue entre le Maroc et Toulouse. Deux convois ont été interceptés la semaine dernière à Cugnaux et à Portet-Sur-Garonne. 700 kilos de drogue saisis, 11 personnes interpellées, des simples convoyeurs aux commanditaires.

Les gendarmes de la section de recherche de Haute-Garonne ont frappé un grand coup, en démantelant deux réseaux de trafic de drogue entre le Maroc, l’Espagne et Toulouse. Les gendarmes, sous la direction de la JIRS, la juridiction interrégionale spécialisée de Bordeaux, ont intercepté deux convois, avec au total près de 700 kilos de résine de cannabis et d'herbe destinés au marché toulousain.

Le stock de drogue dans l'un des go fast intercepté - Aucun(e)
Le stock de drogue dans l'un des go fast intercepté - @gendarmerie

Les Go Fast pistés depuis l’Espagne

Deux convois de type Go Fast en provenance de Gibraltar et de Séville ont été interceptés en fin de semaine dernière, les 5 et 6 Octobre, à Portet-Sur-Garonne et à Cugnaux au sud de Toulouse, avec au total 654 kilos de résine de cannabis, et 43 kilos d'herbe, soit une valeur qui dépasserait les 2 millions d'€ à la revente. Lors des perquisitions, 45 000 € en liquide, des armes et une dizaine de voitures de luxe ont également été saisis.

A la suite de ces deux opérations qui ont impliqué une centaine d’hommes, des effectifs du GIGN épaulés par un hélicoptère, 11 personnes ont été interpellées à Toulouse et sur la périphérie. Déférées au parquet à l’issue de leur garde à vue, elles ont été mises en examen et pour la plupart écrouées. Parmi elles, des caïds du trafic de drogue à Toulouse qui gagnaient très bien leur vie.

Sur l'un des coup de filet des gendarmes - Aucun(e)
Sur l'un des coup de filet des gendarmes - @gendarmerie

Sur la piste des trafiquants depuis un an et demi

L’enquête, les écoutes et les filatures ont duré un an et demi, explique le colonel Philippe Coué, le commandant de la section de recherche de Haute Garonne. C’est un tuyau de la section de recherche de Paris qui a tout déclenché

Colonel Philippe Coué, commandant de la section de recherche

Les Boss du trafic menaient grand train

10 gendarmes de la section de recherche de Haute-Garonne travaillaient à plein temps depuis un an et demi pour pister ces filières logistiques qui remontent la drogue depuis le Maroc vers Toulouse, et jusqu'à Nice et l'Ouest de la France. La semaine dernière, ils apprennent que deux équipes de trafiquants descendent à Séville et à Gibraltar. Jeudi , le premier convoi de quatre voitures puissantes qui rentre d'Espagne est cueilli à son arrivée à Portet-sur-Garonne au sud de Toulouse par les hommes du GIGN. A bord 300 kilos de résine de cannabis, 43 kilos d'herbe. Le lendemain, le 2eme convoi est intercepté à Cugnaux, dans un garage où devait être stocké la encore 300 kilos de drogue. 11 personnes sont interpellées, il y a là les convoyeurs, mais on remonte jusqu'aux commanditaires.

Les boss de ces deux réseaux étaient connus des services de police, mais n'avaient jamais été inquiétés jusqu'ici par la justice, ils vivaient comme de bon pères de familles dans les beaux quartiers, où ils menaient grand train de vie. On estime que chacun de ces convois pouvait leur rapporter 200 000 € de bénéfice personnel.

La résine de cannabis saisie aurait pu rapporter 2 millions d’euros à la revente pour les dealers et 130 000 € pour l’herbe.

La semaine dernière déjà, la police toulousaine avait démantelé un important réseau de trafiquants de drogue implanté dans le quartier de la Reynerie au Mirail, plusieurs dizaines de kilos de drogue et des armes avaient été saisies et 14 personnes interpellées, du guetteur au ravitailleur en passant par les revendeurs et le "trésorier" du réseau.