Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un guérétois passé à tabac au pied de son immeuble

vendredi 13 avril 2018 à 19:50 Par Jérôme Edant, France Bleu Creuse et France Bleu

Un guérétois d'une cinquantaine d'années est hospitalisé après avoir été passé à tabac lundi soir dernier au pied de son immeuble. Il souffre de multiples blessures avec une ITT de 30 jours. Ses agresseurs seraient deux jeunes qui faisaient du tapage dans une voiture sur le parking de la résidence.

La police recherche 2 jeunes gens qui auraient passé à tabac un habitant de Guéret
La police recherche 2 jeunes gens qui auraient passé à tabac un habitant de Guéret © Maxppp - Lionel Vadam

Guéret, France

Un homme d'une cinquantaine d'années, habitant dans une résidence HLM près de la rue de Pommeil à Guéret, est toujours hospitalisé ce week-end après avoir été passé à tabac lundi soir. Il souffre même d'une ITT de 30 jours avec de multiples blessures. Ce résident a été frappé par deux jeunes qui faisaient du tapage dans une voiture, sur le parking de sa résidence.

Un véritable déchaînement de violence

Vers 22 heures, cet homme est descendu de son appartement, excédé par le bruit que faisaient les deux jeunes gens dans leur voiture : ils mangent des pizzas, écoutent de la musique bruyamment, il y a aussi des éclats de voix.

Mais les deux individus n'apprécient pas la remarque et s'en prennent violemment à leur victime. Un véritable acharnement avec de nombreux coups notamment à la tête. La victime souffre, entre autres, d'un hématome assez grave tout près de l'oreille. Il pourrait même en garder des séquelles.

Le problème pour l'enquête, c'est que la police n'a été avertie que longtemps après l'agression. Impossible, donc, d'interpeller les deux agresseurs sur le moment. Les enquêteurs sont toujours à leur recherche.