Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un habitant de Lambesc condamné et bloqué en Thaïlande pour avoir ramassé un sac contenant 1200 euros

vendredi 8 juin 2018 à 10:13 Par Florent Le Saux, France Bleu Provence et France Bleu

Le journal La Provence révèle ce vendredi que Joyce Martinez, artisan-peintre à Lambesc, près d'Aix-en-Provence, est coincé en Thaïlande après sa condamnation à un an de prison pour une histoire de pochette découverte dans un bar. Il a commis l'erreur de la garder pour retrouver le propriétaire.

En vacances en Thaïlande, Joyce Martinez (à gauche) est passé du rêve au cauchemar
En vacances en Thaïlande, Joyce Martinez (à gauche) est passé du rêve au cauchemar - DR

Lambesc, France

Un habitant de Lambesc (Bouches-du-Rhône) est retenu en Thaïlande pour avoir trouvé et gardé un sac contenant 1200 euros.

Tout commence par un banal projet de vacances au soleil début avril : trois semaines de plage en Thaïlande pour Joyce Martinez, amateur de planche à voile. Sa compagne enceinte reste à Lambesc. Le problème, c'est que deux mois et demi plus tard,  l'artisan-peintre de 33 ans, père d'une fille de 8 ans, n'est toujours pas rentré : il a été condamné à un an de prison pour un vol qu’il nie farouchement avoir commis.   

Tout part d'une bonne intention

Dans un café de la province de Krabi, il trouve une pochette de marque oubliée sur une banquette. Il l'ouvre pour tenter de retrouver son propriétaire. Selon lui, il n'y a aucun papier mais seulement une forte somme d'argent : l'équivalent de 1.200 euros. Des clients lui assurent que s'il remet autant d'argent à la caissière ou à des policiers, il disparaîtrait.

Joyce Martinez garde donc la pochette. Il contacte un ami restaurateur pour lancer un appel sur internet. Sauf qu'entre temps, le propriétaire a déposé plainte. Trois jours plus tard, la policier arrête le malheureux provençal dans sa chambre d'hôtel et le menotte "comme un criminel".

"C'est un mauvais concours de circonstance" raconte la maman de Joyce. "Le propriétaire du sac a fait une lettre de témoignage pour expliquer au juge que mon fils n'est pas un voleur. Pour moi il n'y a pas vol." explique Véronique Piton.   

"Un procès hallucinant"

L'artisan-peintre n'a pourtant pas dépensé le moindre sou de la pochette et le propriétaire reconnaît la bonne foi du touriste provençal. Mais il n'est pas remis en liberté parce qu'en Thaïlande, il est impossible de retirer sa plainte.   

Ses proches dénoncent "un procès hallucinant où le juge voulait casser du français". Son avocat a mis en avant les actions caritatives de son client en Thaïlande mais ça ne suffit pas : Joyce Martinez est condamné à un an de prison ferme.  

"Nous espérions qu'il puisse rentrer pour assister à la naissance de sa fille. C'est la désillusion" raconte la maman Véronique Piton. 

Passeport confisqué

Le Lambescain a fait appel du jugement, ce qui lui permet d'éviter la prison. Mais le nouveau procès n'est pas attendu avant plusieurs mois. En attendant, son passeport lui est confisqué, il est bloqué en Thaïlande et il risque fort de ne pas pouvoir assister à la naissance de son deuxième enfant. _ "C'est vraiment le ciel qui nous tombe sur la tête. Mon fils m'a dit "si je vais en prison, c'est la mort pour moi, je ne vais pas tenir..."  s_oupire cette mère de famille. 

Les proches de Joyce Martinez envisagent aussi de monter un comité de soutien.