Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un haras détruit par les flammes à Echauffour dans l'Orne

mercredi 9 mai 2018 à 11:57 Par Marc Vantorhoudt, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Dans la nuit du 8 au 9 mai, la maison principale d'un haras et l'un des bâtiments attenants ont été la proie d'un violent incendie à Echaffour dans l'Orne.Toute la nuit, une soixantaine de pompiers ont lutté contre les flammes.

58 pompiers sont intervenus sur les lieux dans la nuit du 8 au 9 mai.
58 pompiers sont intervenus sur les lieux dans la nuit du 8 au 9 mai. © Maxppp - Gilles Halais

Échauffour, France

Heureusement qu'il n'était pas tout seul chez lui. Vers 23 heures le soir du 8 mai, Monsieur Dubois, propriétaire du haras de la Beauvoisinière à Échauffour entre L'Aigle et Gacé dans l'Orne, est réveillé par deux amis venus passer la soirée. Un incendie s'est déclaré dans la maison principale.

Rapidement 58 pompiers sont sur les lieux, venus de douze casernes aux alentours. "C'était très impressionnant, raconte Luc Feret , le maire de la commune, lui aussi arrivé rapidement sur place. La lueur des flammes s'élevait très haut." Le toit de la maison, "l'une des plus ancienne et des plus belles de la commune", selon l'élu, est entièrement embrasé. Les pompiers tentent de circonscrire le sinistre pour l'empêcher de se propage aux bâtiments environnants.

Ils y parviennent finalement vers 2h30 du matin, mais 1200 mètres carrés ont été réduits en cendres. "Heureusement, personne n'a été blessé, ni humains, ni chevaux", se réjouit Luc Feret. "La cinquantaine de chevaux ont été mis à l'abri, même si certains, paniqués, ont pu s'enfuir et divaguer."   

Il a tout perdu. Il y avait un véritable patrimoine dans cette maison bourgeoise

"Monsieur Dubois a préféré se préoccuper de ses chevaux plutôt que de ses affaires. Il a tout perdu. Il y avait un véritable patrimoine dans cette maison bourgeoise", déplore le maire.

Monsieur Dubois a été relogé chez son fils, lui-même propriétaire d'un haras voisin. La cause du sinistre n'est toujours pas connue. Quelques pompiers sont toujours sur place pour prévenir un possible nouveau départ d'incendie.