Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo : 13 départements en vigilance rouge canicule, 47 en vigilance orange aux orages

Un Haut-Saônois s'en prend aux véhicules de médecins de l'hôpital de Vesoul par vengeance

-
Par , France Bleu Besançon

Une homme de 39 ans a été interpellé ce vendredi matin, placé en garde à vue puis déféré pour avoir crevé les pneus d'une voiture d'un médecin et incendié une autre voiture d'un second médecin. Des menaces sur fond de vengeance après un différend entre l'hôpital et la famille.

Groupe Hospitalier de Haute-Saône à Vesoul
Groupe Hospitalier de Haute-Saône à Vesoul © Radio France - Jean-François Fernandez

Depuis 8 mois, un homme est en soins intensifs à l'hôpital de Vesoul pour une grave maladie, il est handicapé depuis 2011. Selon le procureur, la famille présente depuis le début de l'hospitalisation a commencé au cours de l'année 2019 à avoir des comportements agressifs avec le personnel hospitalier

Des faits suffisamment graves pour que la direction de l'hôpital et des membres soignants décident fin 2019 de porter plainte.  L'hôpital prend au même moment la décision exceptionnelle d'interdire à un des deux fils du patient hospitalisé l'accès à tous les services de l'hôpital.

Une envie de vengeance

Le 27 janvier, un médecin domicilié à Dannemarie sur Crête près de Besançon découvre les quatre pneus crevés de sa voiture.

Le 30  janvier, dans la nuit à Noidans-les-Vesoul, la voiture d'un autre médecin est incendiée.

Les policiers de Vesoul font immédiatement le lien avec la plainte de l'hôpital et des personnels soignants. Ils interpellent ce vendredi matin le fils du patient en soins intensifs. Il s'agit d'un homme de 39 ans, sans emploi qui reconnait les faits. 

Son téléphone portable a borné près des lieux des deux dégradations des véhicules. Lors de son audition on découvre qu'il a fait des recherches pour retrouver les adresses mails des médecins et personnels soignants, mais aussi la domiciliation de certains d'entre eux. Il avait même effectué des repérages. 

Incarcération en attendant son jugement

Le procureur de la république Emmanuel Dupic explique que ces faits sont extrêmement graves, "on ne peut mettre en danger la vie d'un médecin sous prétexte qu'on estime ne pas être satisfait de son travail".

Le juge des libertés a décidé une incarcération à la maison d'arrêt de Belfort en attendant le jugement fixé au mois de mars prochain. Un délai pour permettre d'attendre les résultats d'une expertise psychologique de l'agresseur.

La direction du Groupe Hospitalier de Haute-Saône n'a pas souhaité commenter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess