Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

À Tarascon, hommage à la policière municipale tuée à Avignon

vendredi 12 avril 2019 à 6:50 Par Marie-Audrey Lavaud, France Bleu Vaucluse et France Bleu

Les obsèques de la policière tuée il y a une semaine à Avignon se déroulent ce vendredi à Tarascon. Une cérémonie en trois temps est prévue avec une célébration religieuse en la Collégiale Sainte-Marthe.

La collégiale  Sainte-Marthe de Tarascon
La collégiale Sainte-Marthe de Tarascon © Maxppp - .

Vaucluse, France

Une semaine après le drame qui a endeuillé des familles et la police municipale d'Avignon, les obsèques de la policière tuée par son ex-amant se préparent à Tarascon ( Bouches-du-Rhône). Un grand hommage lui sera rendu en trois temps. 

Dès 14 h 30 sur le parvis de la Collégiale Sainte-Marthe, la maire d'Avignon Cécile Helle prendra la parole accompagnée de son premier adjoint Michel Gontard et du maire de Tarascon Lucien Limousin. 50 à 80 policiers en tenue sont attendus à leurs côtés, ainsi que de nombreux employés municipaux et des proches. La cérémonie religieuse devrait ensuite démarrer vers 15 h, elle sera célébrée par quatre prêtres. Le corps de la policière municipale sera, à l'issue de la célébration, inhumé au cimetière Saint -Lazare de Tarascon dans l'intimité. 

Vendredi dernier,  cette policière municipale âgée de 32 ans a perdu la vie après une dispute avec son ex-amant au sein même du commissariat central d'Avignon. Cet homicide a crée une onde de choc auprès de ses collègues qu'ils soient municipaux ou nationaux. Des cellules psychologiques, dans leur jargon le service de soutien opérationnel, ont été mises en place dans les commissariats avignonnais.