Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme a été tabassé et laissé pour mort à Brive

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Un homme de 44 ans a été roué de coups et a été laissé pour mort dans les toilettes de la gare de Brive. Après plusieurs jours d'enquête, la police a interpellé deux des trois suspects. Ils ont été incarcérés dans l'attente de leur procès.

La police de Brive a fini par interpellé deux hommes suspectés d'être impliqués dans l'agression
La police de Brive a fini par interpellé deux hommes suspectés d'être impliqués dans l'agression © Maxppp - /

Un homme a été tabassé et a été laissé pour mort à Brive. Les faits remontent à mardi 14 janvier entre 22h30 et 23h30 à la gare SNCF. Âgé de 44 ans et sous curatelle, l'homme a été roué de coups et abandonné dans les WC, à l'extrémité d'un quai. Prévenus par un individu, les secours ont pris en charge la victime le visage ensanglanté et tuméfié, retrouvé inconscient.

L'homme qui a donné l'alerte s'avère être... l'un des suspects

Après avoir exploité la vidéo protection de la ville, les enquêteurs du commissariat de Brive ont réussi à remettre la main sur le scooter de la victime, volé par ses agresseurs le soir des faits. Ils ont ensuite pu identifier les utilisateurs du deux-roues et arrêter deux des trois suspects âgés de 28 et 29 ans. Ils se sont ainsi rendus compte que l'homme qui a donné l'alerte, d'abord entendu comme témoin, fait partie du trio à l'origine de l'agression dont les motifs restent flous. Son complice a aussi été arrêté. C'est d'ailleurs sur le lieu de travail de l'un des deux que le scooter volé a été retrouvé.

Placés en détention provisoire

Les blessures de la victime se sont fort heureusement révélées moins grave que ce qui était redouté. L'homme est sorti de l'hôpital et s'est vu prescrire 15 jours d'ITT en raison d'une fracture du nez et d'un traumatisme crânien. En raison de la grève des avocats, le procès des suspects a été renvoyé au 28 février. Dans l'attente, ils ont été placés en détention provisoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu