Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme abattu près du centre hospitalier de Martigues

lundi 3 septembre 2018 à 8:56 Par Thibault Maisonneuve et Mélodie Viallet, France Bleu Provence et France Bleu

Un homme âgé de 33 ans a été abattu ce lundi matin vers 8 heures, devant le centre hospitalier de Martigues (Bouches-du-Rhône). La piste du règlement de comptes est confirmée.

Illustration - Police Nationale
Illustration - Police Nationale © Radio France -

Martigues, France

Un homme âgé de 33 ans a été abattu ce lundi matin dans un règlement de comptes, vers 7h30 heures, à Martigues (Bouches-du-Rhône) a-t-on appris de source policière. Des coups de feu ont été entendus dans le secteur du centre hospitalier de Martigues qui a été bouclé en début de matinée. 

Victime de plusieurs balles

La victime a été atteinte "par plusieurs projectiles d'une arme automatique" selon la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône. Une vingtaine de douilles ont été retrouvées sur le sol. "L'arme n'est pas encore connue, mais il ne s'agit pas d'une arme de poing", a insisté cette source. Des témoins ont raconté que la victime était accompagné d'une femme enceinte ce qui expliquerait sa présence au centre hospitalier. L'enquête a été confiée à la police judiciaire par le Parquet d'Aix-en-Provence.

La piste du règlement de comptes confirmée

Le maire de Martigues, Gaby Charroux, que France Bleu Provence a joint, évoquait ce lundi matin une origine "crapuleuse". Un peu plus tard, une source policière a confirmé la piste du règlement de compte. Depuis le début de l'année, 16 personnes sont mortes dans la région marseillaise dans des règlements de comptes liés au trafic de drogue, soit deux de plus déjà qu'en 2017, mais loin encore des 29 morts de 2016.