Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme affirme avoir été brutalisé par la police municipale de Pau

jeudi 28 juillet 2016 à 1:28 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn

Sébastien Solignac, 37 ans, a adressé un courrier au maire de Pau, au responsable de la police municipale, au préfet et au procureur général pour dénoncer le comportement de deux policiers municipaux. Qui eux assurent avoir été insultés et menacés. Les policiers municipaux vont porter plainte.

Sébastien Solignac a un certificat médical qui atteste de ses contusions
Sébastien Solignac a un certificat médical qui atteste de ses contusions © Radio France - Axelle Labbé

Pau, France

Samedi 23 juillet, vers 22 heures, alors qu'il se promène rue du maréchal Joffre avec ses deux enfants et son neveu, Sébastien Solignac interpelle ces deux policiers qui verbalisent des marginaux. Il dit avoir voulu comprendre pourquoi ils leur infligeaient une amende. Les SDF sont en fait en train de boire de l'alcool dans la rue, ce qui est interdit.

"Il n'y a eu aucune discussion, raconte-t-il. Ils étaient tout de suite très agressifs. L'un d'eux m'a attrapé violemment par le bras, m'a collé contre la grille du magasin en face du Quick. J'ai quand même essayé de me débattre un peu, c'est pour ça que j'ai des traces de bleus, il a insisté. C'était assez violent".

Le témoignage de Sébastien Solignac

La situation s'est finalement calmée avec l'arrivée d'une deuxième voiture de la police municipale. Sébastien Solignac est rentré chez lui, il a un certificat médical qui atteste de ses contusions sur le bras et le ventre. Ses enfants et son neveu ont été très choqués, et lui aussi : "je ne comprends pas cet excès de violence, cet abus de pouvoir. Surtout dans la période qu'on vit, il faut que les représentants de l'autorité soient irréprochables. Sinon on ne peut plus leur faire confiance et ils perdent tout légitimité".

Mais selon les policiers muncipaux mis en cause, ça ne s'est pas du tout passé comme ça. Ils ont d'ailleurs porté plainte, en affirmant avoir été insultés et menacés. On est loin de la version donnée par Sébastien Solignac explique Marc Cabane, adjoint au maire de Pau en charge de la sécurité : "ce monsieur les a pris à partie d'une manière extrêmement violente et grossière. Les fonctionnaires vont déposer plainte, ils bénéficieront de l'appui de la commune, ils auront un avocat pour défendre leurs intérêts. Ils ont été menacés dans l'exercice de leurs fonctions, ça appelle éventuellement des dommages et intérêts. Nous ferons en sorte que le tribunal soit saisi de cette affaire".

Marc Cabane, adjoint en charge de la sécurité