Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme arrêté après une violente agression au marteau à Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Dans la nuit de mercredi à jeudi à Nantes, quatre personnes agressent deux personnes dans le centre-ville de Nantes au cœur du quartier Bouffay. Un homme a été arrêté par la police, il avait encore du sang sur sa veste.

Les policiers ont arrêté ce suspect alors qu'il avait encore du sang sur son manteau
Les policiers ont arrêté ce suspect alors qu'il avait encore du sang sur son manteau © Radio France - Rémi Brancato

Quartier du Bouffay, les bars sont fermés depuis une heure et demie, les rues désertes dans la nuit de mercredi à jeudi à Nantes. Deux hommes rentrent chez eux, mais quatre personnes les agressent violemment, un d'eux les frappent avec un marteau. Ils leur font les poches, et prennent la fuite quand les deux victimes se réfugient sous le porche d'un hôtel. 

Les policiers épluchent les images de vidéosurveillance, ils arrivent à identifier un homme. Quand ils interpellent ce suspect, il a encore plein de sang sur les manches de son manteau. Et dans sa poche, les policiers trouvent un téléphone volé avec des tâches de sang. Ce dernier nie l'agression, il dit avoir voulu aider un ami dans une bagarre qui n'aurait rien à voir. Mais les images de vidéosurveillance montrent clairement toute la scène.

Cet homme a été déféré, il sera présenté à un juge des libertés et de la détention ce lundi. Au début, les policiers n'avaient pas de victimes, mais ils ont réussi à les retrouver en retournant sur les lieux de cette agression. Les deux sont sortis de l'hôtel avec des stigmates encore visibles de cette agression. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess