Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme arrêté en Dordogne pour une escroquerie à six millions d'euros à travers le monde

Le parquet de Bergerac a ouvert une information judiciaire dans une vaste affaire d'escroquerie en Dordogne, ailleurs en France et dans une dizaine de pays. L'escroc présumé a été arrêté en Dordogne,huit receleurs en région parisienne. Ils auraient fait 80 victimes.

Le parquet de Bergerac a présenté les conclusions de l'enquête ce vendredi.
Le parquet de Bergerac a présenté les conclusions de l'enquête ce vendredi. © Radio France - Charlotte Jousserand

Le parquet de Bergerac a ouvert une information judiciaire pour escroquerie et recel d'escroquerie en bande organisée, dans une vaste affaire d'escroquerie en Dordogne, ailleurs en France et dans une dizaine de pays. L'escroc présumé a été arrêté en Dordogne, sept receleurs en région parisienne et un huitième alors qu'il transitait entre Londres et la Belgique. Ils auraient fait 80 victimes depuis deux ans et demi. En tout, le préjudice s'élèverait à six millions d'euros

Les escrocs se faisaient passer pour une centrale d'achat

L'enquête a débuté en septembre 2019, après le dépôt de plainte d'une société viticole de Sigoulès-et-Flaugeac pour escroquerie. Les escroc utilisaient l'identité d'un vrai grossiste en Isère pour passer une commande de 15.000 euros, mais n'ont jamais payé. 

L'enquête a été menée par le détachement d'Agen de la section de recherche de la gendarmerie de Bordeaux. Ils ont découvert que depuis plusieurs années, les suspects escroquaient des entreprises viticoles et agroalimentaires, ou des entreprises d'huiles de moteur et de produits d'hygiène. Ils avaient usurpé la raison sociale d'une centrale d'achat qui existe bel et bien, pour démarcher des sociétés et gagner leur confiance.

Un escroc d'une quarantaine d'années établi en Dordogne

La profession utilise souvent des paiements différés, et l'escroc envoyait de faux documents pour sécuriser ses victimes et leurs assureurs. Il fournissait l'adresse d'un entrepôt, avant de détourner la destination au dernier moment vers d'autres entrepôts, en région parisienne et à Londres. La marchandise était ensuite écoulée à travers l'Europe dans de petites boutiques de la filière turque. Il y a 83 cas d'escroqueries recensés par les enquêteurs, une en Dordogne, une autre en Gironde, et d'autres dans une dizaine de pays, Portugal, Italie, Espagne, Etats-Unis, Pologne ou encore Slovénie. 

Plusieurs personnes ont été mises en examen pour escroquerie en bande organisée, recel, blanchiment et association de malfaiteurs. L'un des principaux escrocs est un homme d'une quarantaine d'année, qui habite en Dordogne. En tout, neuf personnes ont été écrouées, les huit autres sont des receleurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess