Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le spéléologue coincé dans un gouffre en Haute-Garonne extrait dans la nuit de vendredi à samedi

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Occitanie, France Bleu

Un homme d'une cinquantaine d'années, spéléologue, s'est retrouvé coincé ce vendredi en début d'après-midi, au gouffre du Pont de Gerbaud à Herran, en Haute-Garonne. Le plan Orsec a été déclenché par la préfecture. Il a pu être extrait tard dans la nuit, grâce à de nombreux secouristes sur place.

L'homme est coincé au gouffre du Pont de Gerbaud à Herran (illustration)
L'homme est coincé au gouffre du Pont de Gerbaud à Herran (illustration) © Maxppp - JEAN LUC GARCIA

Il s'agit d'une intervention très complexe pour les pompiers de Haute-Garonne. Depuis ce vendredi 24 juillet, à la mi-journée, un spéléologue de 55 ans s'est retrouvé coincé derrière la chattière Claude au gouffre du Pont de Gerbaud, à Herran. Il a fait une chute de près de quatre mètres lors d'une descente du gouffre et est resté coincé à environ 120 mètres de profondeur. La victime était accompagnée de son fils et d'un équipier qui a pu sortir de la cavité pour donner l'alerte.

Le préfet de la région Occitanie, Étienne Guyot, a aussitôt déclenché le plan ORSEC (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile) permettant de mobiliser très vite de nombreux secouristes. Un infirmier et un sapeur-pompier ont pu venir à sa rencontre dès 17h30 et le mettre en sécurité à l'intérieur de la cavité. Ils lui ont aussi donné des anti-inflammatoires pour calmer sa douleur, puisque le spéléologue s'est blessé au niveau de la jambe droite. Il souffre d'une fracture du fémur.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Extrait du gouffre à 1h30 du matin

Ce genre d'intervention reste très rare pour les pompiers de Haute-Garonne. "On en a une tous les deux à trois ans" sur le département de la Haute-Garonne, explique le colonel Sébastien Vergé, à la tête du SDIS 31. Le gouffre du Pont de Gerbaud est bien connu des secouristes puisqu'il sert souvent de terrain d'entraînement, mais l'opération d'extraction n'en demeure pas moins complexe puisque les différents puits du gouffre sont assez étroits. Comme le blessé a été placé sur une civière, il a également fallu l'aide de cinq équipes de secouristes à différents niveaux du gouffre pour installer des treuils et faire remonter au fur et à mesure le quinquagénaire. 

Une intervention de ce type tous les deux à trois ans - le colonel du SDIS 31 Sébastien Vergé

Au total, en comptant les sapeurs-pompiers mais aussi les gendarmes et les CRS de haute-montagne, une trentaine de spéléologues se sont mobilisés sur place avec succès. Le spéléologue a pu être extrait à 1h30 du matin et faire immédiatement l'objet d'un bilan par les médecins du SAMU. Il a été transporté à l'hôpital dans la nuit et le poste de commandement opérationnel a été levé à 2h30.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess