Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme condamné pour des insultes sur Facebook contre le procureur de Montargis

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Orléans

Un homme de 48 ans a été condamné ce mercredi par le tribunal judiciaire de Montargis pour menace et outrage envers un magistrat. Entre octobre 2020 et février 2021, sur sa page Facebook, ce loirétain avait multiplié les publications peu amènes et injurieuses à l'encontre du procureur de Montargis.

Facebook (illustration)
Facebook (illustration) © Maxppp - Uli Deck

Un homme de 48 ans, habitant à Sainte-Geneviève-des-Bois, dans le Loiret, a été condamné à une peine de douze mois de prison avec sursis probatoire pendant deux ans, ce mercredi après-midi, en comparution immédiate, par le tribunal judiciaire de Montargis pour menace et outrage envers un magistrat.

Le procureur de la République porte plainte

Ce loirétain avait été interpellé mardi puis placé en garde à vue. Le procureur de la République de Montargis Loïc Abrial a porté plainte* après une série de publications à son encontre publiées sur le compte Facebook (public) de l'individu, entre octobre 2020 et février 2021.

Loïc Abrial, procureur de la République de Montargis
Loïc Abrial, procureur de la République de Montargis © Radio France - Antoine Denéchère

Les gendarmes ont relevé vingt-cinq publications où il est fait référence au représentant du ministère public à Montargis, dont des écrits comme "procureur de m...", "boufon" (sic), "fils de p... de procureur", "connard"...etc... Et quelques publications paraissent même menaçantes à l'encontre de Loïc Abrial, dont une avec une photo de l'homme, le poing fermé, et un message lui "conseillant" de "réviser [son] jugement".

Le prévenu avait déjà été condamné l'an dernier à Montargis

Condamné en 2020 pour des faits de vol, dégradation du bien d'autrui et violences à un an de prison avec sursis dans ce même tribunal, l'homme en veut-il particulièrement au procureur de la république de Montargis ? A l'audience, explique son avocate Cécile Kerner, le prévenu a reconnu les faits : "il était particulièrement désespéré de sa situation et ne comprenait pas notamment pourquoi une interdiction de séjour de cinq ans à Chatillon-Coligny avait été prononcée en juillet 2020 contre lui".

Selon son avocate, l'homme a fait un amalgame entre le procureur (qui représente le ministère public et fait des réquisitions) et le juge (qui prononce la peine). "Il a besoin d'aide et d'un suivi psychologique", estime Me Kerner (une obligation de soins a d'ailleurs été prononcée à l'audience).

Le réquisitoire a été prononcé par Camille Braun, substitut du procureur "placée", qui se trouve sous l'autorité directe du procureur général, et non pas du procureur de la République de Montargis Loïc Abrial (dans un souci d'impartialité) : elle avait requis une peine de six mois de prison fermes.

* il n'a pas demandé de dommages et intérêts

Choix de la station

À venir dansDanssecondess