Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un suspect interpellé dans l'affaire d'un homme abattu par arme à feu à Nîmes

mercredi 18 avril 2018 à 19:04 Par Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère

Le suspect, âgé d'une trentaine d'années, a été arrêté ce mercredi à Sommières. C'est lui qui aurait abattu la victime d'un coup de fusil de chasse tiré à bout touchant.

Le suspect a été placé en garde à vue dans les locaux du commissariat de Nîmes
Le suspect a été placé en garde à vue dans les locaux du commissariat de Nîmes © Radio France - Hervé Sallafranque

Nîmes, France

Le suspect, âgé d'une trentaine d'années, membre de la communauté des gens du voyage, a été interpellé ce mercredi peu avant 17 heures à son domicile de Sommières. Il a été immédiatement placé en garde à vue dans les locaux du commissariat de Nîmes. C'est lui qui serait l'auteur du coup de fusil mortel puisque c'est bien par arme à feu que la victime a été abattue, alors que dans un premier temps, au vu de la plaie sur son flanc droit , les enquêteurs pensaient à un meurtre par arme blanche. 

Mais l'autopsie a finalement permis de déterminer que c'est bien un coup de fusil de chasse tiré à bout touchant qui a provoqué la mort, sans doute en début d'après-midi ce mardi. 

La victime a également été identifiée. Cet homme d'une quarantaine d'années; qui faisait lui aussi partie de la communauté des gens du voyage, était sédentarisé à Nîmes. Il était connu pour des faits de petite délinquance, mais aucune affaire liée au grand banditisme. 

Même si aucune piste n'est écartée, l'hypothèse privilégiée serait celle d'une dispute qui aurait dégénéré pour un motif encore inconnu.