Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme de 30 ans interpellé après l'agression de policiers à la Devéze à Béziers

-
Par , France Bleu Hérault

Un suspect à l'origine des violences contre des policiers en début de semaine a été interpellé ce mercredi midi dans sa voiture dans le quartier de la Devéze. Cet homme, bien connu de la justice, pourrait être déféré ce jeudi au parquet.

Commissariat de police de Béziers
Commissariat de police de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Un habitant de la Devèze à Béziers a été interpellé ce mercredi midi et placé en garde à vue au commissariat 36 heures après les violences contre des policiers. Cet homme de 30 ans est suspecté d'être à l'origine des émeutes lundi soir dans ce quartier populaire. D’après nos informations, ce trentenaire n'aurait pas apprécié être contrôlé par les fonctionnaires de police. 

Une opération d'envergure avait été organisée ce soir-là en présence d'une dizaine d'agents. Cet homme, déjà connu de la justice, s'est opposé à ce contrôle. Des jeunes, dont des mineurs, sont alors intervenus en jetant des pierres sur les équipes avant de se disperser. Heureusement, personne n'a été blessé. Les policiers n'ont eu aucune difficulté à l'identifier et remonter jusqu'à lui. Il avait formellement été reconnu.

Ce mercredi 28 avril, au petit matin, les forces de l'ordre se sont rendues à son domicile. Mais il était absent. Et c'est vers midi, qu'il a été localisé et arrêté dans sa voiture, à proximité du bureau de poste de la Devéze. 

Il sera peut-être jugé en comparution immédiate ce jeudi 29 avril

Le suspect pourrait être déféré ce jeudi au parquet. Une comparution immédiate n'est pas impossible en début d’après-midi. La justice a-t-elle l'intention d'envoyer un message fort pour que cesse toute cette agitation dans le quartier. Il ne faut pas l'exclure. 

Les syndicats de policiers l’espèrent car ce lundi soir, ces jeunes sont allés trop loin. Une trentaine d'individus ont lancé des tirs de mortiers d’artifice contre les forces de l'ordre. 

Des moyens supplémentaires pourraient être dépêchés sur place pour éviter tout débordement. La compagnie départementale d'intervention de la police dans un premier temps, puis une demi-compagnie de CRS, si besoin épaulée par une vingtaine de policiers municipaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess