Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme de 60 ans tué dans une rixe à Lunéville, deux blessés graves

dimanche 31 janvier 2016 à 12:11 - Mis à jour le dimanche 31 janvier 2016 à 16:33 Par Cédric Lieto, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Un homme de 60 ans a été tué de plusieurs coups de couteaux à Lunéville samedi soir. Deux personnes sont en garde à vue.

Le corps de la victime a été retrouvé rue des Capucines à Lunéville
Le corps de la victime a été retrouvé rue des Capucines à Lunéville © Radio France - Cédric Lieto

Lunéville, France

Drame ce samedi soir à Lunéville. Un homme de 60 ans a été tué au cours d'une rixe au couteau. Deux autres hommes, âgés de 26 et 27 ans, qui seraient les fils de la victime ont aussi été grièvement blessés. Ils ont été hospitalisés à Nancy. Le pronostic vital de ces deux victimes ne serait pas engagé. Deux suspects ont été interpellés ce samedi soir. Ils se sont présentés d'eux-mêmes au commissariat de Lunéville. Ils sont depuis entendus par les policiers qui tentent de comprendre le déroulement de cette agression.

Corps retrouvé rue des Capucines

Cette rixe aurait éclaté en début de soirée entre deux familles, dans un restaurant kebab de la rue de Lorraine. Un établissement tenu par l'un des gardés à vue. Le conflit se serait poursuivi plus tard dans la soirée dans le quartier Niederbronn avant de s'achever dans le sang rue des Capucines. Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux familles, d'origine turque, étaient en conflit au sujet du mariage d'une jeune femme domiciliée en Turquie. Une querelle qui aurait mené à cette agression mortelle. La garde à vue des deux auteurs présumés devait être prolongée dans la nuit de dimanche à lundi.