Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme de 89 ans retrouvé mort, les jambes ligotées, à son domicile de Bessèges

lundi 30 octobre 2017 à 16:53 Par Damien Triomphe, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Le corps d'un octogénaire a été retrouvé ce lundi à son domicile de Bessèges, dans le nord du Gard. Il a visiblement été frappé, et ses jambes étaient attachées avec une corde. L'homme vivait seul depuis des années. Les enquêteurs privilégient la piste crapuleuse.

L'enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Nîmes.
L'enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Nîmes. © Maxppp - Alexandre Marchi

Bessèges, France

L'homme de 89 ans a été retrouvé mort ce lundi à son domicile de Bessèges, dans le Gard. C'est son voisin qui donne l'alerte, le lundi matin : il voit une échelle appuyée contre le mur de la maison, et un carreau cassé à la fenêtre. Quand les secours forcent la porte, ils découvrent l'octogénaire tué dans son salon. Son corps a été roué de coups, et les jambes ligotées.

Une autopsie va être pratiquée ce mardi après-midi. Selon les premiers éléments de l'enquête, le vol est le mobile du meurtre. La victime est un ancien ingénieur de la DDE, à la retraite depuis une trentaine d'années. Séparé, il vivait seul dans une maison sur les hauteurs de Bessèges, dans le nord du Gard.

"Depuis quelques mois, son état s'était dégradé, d'après le maire de Bessèges, Bernard Portalès. Il était devenu vulnérable".