Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Un homme de 90 ans mort par arme à feu près d'Arras, sa compagne pourrait être l'auteure du tir

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Ce samedi matin, un nonagénaire a été retrouvé mort chez lui à Tilloy-les-Mofflaines (Pas-de-Calais). Son épouse pourrait être à l'origine du coup de feu. Elle est hospitalisée en état de choc. Le parquet évoque la piste d'un contexte de fin de vie.

Illustration gendarmerie.
Illustration gendarmerie. © Radio France - Victor Vasseur

Un homme de 90 ans a été retrouvé mort chez lui ce samedi matin à Tilloy-les-Mofflaines, près d’Arras dans le Pas-de-Calais. La femme de la victime, âgée de 87 ans, pourrait être l'auteure du coup de feu. En état de choc, elle n'est pas blessée mais elle est hospitalisée et n'a pas pu être entendue par les enquêteurs, selon le parquet d'Arras.

"Un contexte de fin de vie"

C'est l'infirmière qui a découvert le corps du vieil homme. Le parquet d'Arras parle d'un "contexte de fin de vie" avec un homme  "malade d'un cancer, très diminué et hospitalisé à domicile". Reste désormais à déterminer si la victime s'est suicidée ou si sa femme lui a tiré dessus, possiblement pour abréger ses souffrances. Mari et épouse étaient tous les deux assistés médicalement à domicile.

Une lettre évoquant l'envie de mettre fin à ses jours a été retrouvée, sans que l'on sache pour le moment qui l'a écrite et signée. L'un des éléments déterminants de l'enquête sera l'analyse des résidus de tirs : ces particules microscopiques sont expulsés des armes à feu. Si elles sont retrouvées sur le visage, les mains ou les vêtements d'une personne, il y a de grandes chances qu'elle soit le tireur. Le laboratoire est en train d'effectuer les analyses. La brigade de recherches d’Arras a été saisie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess