Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Enseignant tué à Conflans-Sainte-Honorine : un suspect abattu, le parquet antiterroriste saisi

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu, France Bleu Paris

Un homme a été abattu ce vendredi 16 octobre, à 17 heures, à Éragny-sur-Oise (Val-d'Oise) par des membres de la BAC après la découverte d'un cadavre décapité à proximité, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire.

 L'homme qui a été décapité ce vendredi est un professeur d'un établissement scolaire de Conflans Saint-Honorine.
L'homme qui a été décapité ce vendredi est un professeur d'un établissement scolaire de Conflans Saint-Honorine. © AFP - ABDULMONAM EASSA

Une personne porteuse d'un couteau a été abattue par des membres de la BAC (brigade anti-criminalité) à Éragny-sur-Oise (Val-d'Oise) à 17 heures, ce vendredi 16 octobre. À proximité, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), un homme décapité a été découvert, a confirmé la police nationale à France Bleu Paris.

L'homme décapité est un professeur

L'homme qui a été décapité ce vendredi est un professeur d'un établissement scolaire de Conflans Saint-Honorine (Yvelines). Selon une source policière, il avait montré pendant l'un de ses cours des images de Mahomet à ses élèves, suscitant une vive émotion au sein de l'établissement, précise franceinfo.

Il aurait été décapité par un jeune homme dont on ignore pour l'instant s'il était connu des services de renseignement.

Le parquet antiterroriste saisi de l'affaire

Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire : l'enquête a été ouverte pour "assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a indiqué le parquet. Quatre personnes ont été placées en garde à vue dans la nuit, selon l’AFP. Parmi elles, un mineur.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, en déplacement au Maroc, a décidé de rentrer immédiatement à Paris.

Le chef de l'Etat s’est rendu vendredi soir à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Il est passé auparavant par la cellule de crise mise en place au ministère de l'Intérieur, où il a été rejoint par le Premier ministre, Jean Castex, a indiqué Matignon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess