Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Un homme décède à la halte ferroviaire d'Audrieu, 10 ans jour pour jour après la mort de Justine

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Un homme a été heurté par le train Paris-Caen-Cherbourg à hauteur d'Audrieu, dans le Bessin, un peu avant 15h30 ce jeudi 2 juillet. Il s'agirait d'un suicide, sans lien avec la mort de Justine, cette jeune fille happée par un train, il y a tout juste 10 ans, le 2 juillet 2010.

La halte ferroviaire d'Audrieu
La halte ferroviaire d'Audrieu © Radio France - Olivier Duc

C'est un nouveau drame qui s'est déroulé ce jeudi après-midi à la halte ferroviaire d'Audrieu dans le Calvados. Un homme se serait suicidé en se jetant sous un train, d'après les premiers témoignages recueillis sur place. Un drame similaire s'était produit non loin de là lors de l'été 2018. 

Justine avait été percutée mortellement par un train le 2 juillet 2010, à la halte ferroviaire d'Audrieu.
Justine avait été percutée mortellement par un train le 2 juillet 2010, à la halte ferroviaire d'Audrieu. © Radio France - Montage Radio France

Le 2 juillet 2010, Justine trouvait la mort au même endroit

Surtout ce nouveau décès fait écho à un autre qui s'est produit il y dix ans, jour pour jour, le 2 juillet 2010, même si les deux affaires n'ont apparemment pas de lien selon les autorités. A l'époque, une jeune fille, Justine avait été percutée par un train à 147km/h, sous les yeux de son petit ami, après être descendue d'un autre train qu'elle avait ensuite contourné par l'arrière, pour traverser la voie.  Ce matin encore, sa maman Sandrine Collette, a déposé des fleurs sur le lieu de l'accident. Dix ans après, la bataille judiciaire se poursuit : l'affaire sera doit être rejugée devant la cour d'appel de Rouen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess