Faits divers – Justice

Un homme découvert mort dans une cellule de dégrisement à Valence

Par Nathalie De Keyzer, France Bleu Drôme-Ardèche dimanche 9 février 2014 à 21:01

Une voiture de police (photo d'illustration)
Une voiture de police (photo d'illustration) © Radio France

Un homme de 29 ans est mort dans la nuit de vendredi à samedi dans une cellule de dégrisement du commissariat de Valence. Une enquête a été ouverte par l'IGPN, la police des polices, mais a priori les policiers valentinois ne seraient pas en cause. Aucune trace de violence n'aurait été constatée.

Comment est décédé cet homme de 29 ans ? C'est la question à laquelle va devoir répondre l'enquête ouverte par l'IGPN, la police des polices, après sa mort dans une cellule de dégrisement du commissariat de Valence.

La victime qui résidait dans un foyer de la ville était déjà connue pour ses problèmes d'alcoolisme. C'est d'ailleurs dans un état d'ivresse très avancé qu'elle a été déposée vendredi soir à l'hôpital de Valence.

Après examination, le personnel médical n'a pas jugé utile de l'hospitaliser. Comme le veut la procédure, c'est donc la police qui a pris le relais. L'homme a été placé en cellule de dégrisement, seul, avec une couverture.

Mais samedi matin, quand les policiers vont le voir, ils découvrent que l'homme est décédé.

Le parquet de Valence a demandé une autopsie pour déterminer les causes exactes de la mort. Selon les premiers éléments de l'enquête, le corps de la victime ne présentait aucune trace de violence ou de marque suspecte.

 

Partager sur :