Faits divers – Justice

Un homme devant les assises du Doubs pour avoir tenté de tuer un contrôleur SNCF

Par Christelle Caillot et Sophie Cambra, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon mardi 18 mars 2014 à 17:30

Agression contrôleur ambulance

Yassine Moumed est accusé d'avoir frappé de onze coups de couteau un contrôleur SNCF dans le Doubs en 2011. Un geste qui avait entraîné une importante grève de cheminots. Cet homme de 30 ans, psychologiquement fragile, sera jugé pendant trois jours à partir de ce mercredi par la cour d'assises du Doubs à Besançon.

Yassine Moumed risque 30 ans de réclusion criminelle pour "tentative de meurtre au préjudice d'une personne chargée d'une mission de service public". Cet Mulhousien de 30 ans est jugé par la cour d'assises du Doubs à Besançon à partir de mercredi et jusqu'à vendredi.

Dans la matinée du 6 octobre 2011, Yassine Moumed voyage à bord du train Lyon/Strasbourg. Au passage des deux contrôleurs, il refuse de présenter son billet. Très agité, il menace de "planter" les deux agents SNCF et affirme ne pas avoir "peur de mourir".

Il se lacère le bras avant de frapper l'un des contrôleurs

Les deux hommes n'insistent pas et préviennent les forces de l'ordre. L'homme se lacère le bras avec un couteau. L'un des contrôleurs, Thierry Hemet, va préparer un procès verbal, tandis que son collègue, Bernard Mortellier, cherche la trousse de secours pour appliquer les premiers soins au blessé.Yassine Moumed lui emboîte le pas et le frappe de onze coups de couteau . La victime, touchée au visage et au thorax, réussit tout de même à repousser son agresseur dans un compartiment et à fermer la porte. Un témoin déclenche l'alarme du train. Transporté dans un état grave au CHRU de Besançon, le contrôleur, 56 ans, a survécu à ses blessures.

Agression contrôleur le blessé - Maxppp
Agression contrôleur le blessé © Maxppp
Interpellé à sa descente du train, l'accusé déclare qu'il ne se souvient pas de ce qui s'est passé. Des analyses toxicologiques révèlent qu'il a consommé de l'alcool et du cannabis. Yassine Moumed a été mis en examen pour "tentative de meurtre aggravée" et placé en détention provisoire. Il avait déjà été condamné plusieurs fois pour des faits de violences et hospitalisé à quatre reprises suite à des scarifications. 

Agression contrôleur enquête - Maxppp
Agression contrôleur enquête © Maxppp
Cette violente agression avait provoqué la réaction des contrôleurs : de nombreux agents SNCF ont  exercé leur droit de retrait , ce qui a entraîné d'importantes perturbations sur tout le réseau SNCF pendant deux jours.

Assises sncf / PAP