Faits divers – Justice

Fontainebleau : le marginal suspecté d'avoir incendié l'église hospitalisé en psychiatrie

Par Philippe Thomain, France Bleu Paris Région et France Bleu mardi 12 janvier 2016 à 11:07 Mis à jour le mardi 12 janvier 2016 à 16:18

Eglise Saint Louis de Fontainebleau, dimanche 10/01/2016
Eglise Saint Louis de Fontainebleau, dimanche 10/01/2016 © Maxppp - Marine Legrand

En garde à vue depuis lundi après-midi, l'homme de 48 ans, un marginal suspecté d'avoir incendié l'église Saint-Louis de Fontainebleau, va être hospitalisé en psychiatrie, annonce le Parquet. Cet homme nie toute implication dans cette affaire.

Après l'incendie criminel de l'église de Fontainebleau, un homme de 48 ans, qui nie toute implication dans cette affaire, a été mis en garde à vue lundi après-midi. Ce mardi, le Parquet annonce que le marginal va être hospitalisé en psychiatrie.

Le curé de la paroisse avait signalé les rapports difficiles qu'il avait avec un groupe de marginaux. Il avait même eu une violente altercation avec deux de ces homme un peu avant Noël. Sur ces deux personnes, l'une était hospitalisée en psychiatrie au moment des faits, son implication est donc "exclue" selon le procureur de Fontainebleau. L'homme, qui conteste les soupçons qui pèsent sur lui, était déjà suivi en psychiatrie en consultations externes.

L'incendie est clairement criminel. Les pompiers ont constaté trois départs de feu simultanés. "Des tapis, du mobilier ont été entassés pour permettre un départ de feu" a précisé Frédéric Valletoux, le maire de Fontainebleau. L' incendie n'a fait aucune victime. Le curé du lieu parle de profanation : "Ils ont renversé des hosties par terre et le ciboire a été volé."

L'incendie a détruit un autel du XVIIe siècle. Une Vierge à l'Enfant polychrome, du XIVe siècle, a  disparu. L'enquête devra dire si elle a été brulée ou détruite. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est rendu sur place lundi. Il s'est dit "choqué" et a parlé d'un "acte abject".

Partager sur :