Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme enlevé, séquestré et frappé à Pierrelatte

mercredi 13 juin 2018 à 18:13 Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme Ardèche

Deux Pierrelattins sont en garde à vue, ce mercredi soir, après l'enlèvement et la séquestration d'un homme de 45 ans ce mardi à Pierrelatte dans la Drôme. La victime a été violemment frappée et a dû être hospitalisée à Montélimar.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Radio France - Nathalie de Keyzer

Deux témoins ont appelé les gendarmes, ce mardi soir vers 21h30, à Pierrelatte après avoir vu deux hommes en train de forcer quelqu'un à monter dans son propre véhicule, un pick-up de couleur sombre. 

Deux témoins préviennent les gendarmes

Les gendarmes ont alors retrouvé le pick-up à un kilomètre du lieu de l’enlèvement. Il y avait des traces de sang à l'intérieur du véhicule, des traces qui les ont mené jusqu'à un appartement de Pierrelatte. 

Lorsque les gendarmes sont entrés dans l'appartement, ils ont découvert la victime. Cet homme de 45 ans était séquestré, attaché et dénudé. Ses deux agresseurs l'ont violemment frappé à plusieurs reprises. 

La victime hospitalisée à Montélimar

La victime a plusieurs blessures au visage et sur le corps, ainsi que des coupures superficielles, faites au couteau. Les deux agresseurs ont tenté de lui extorquer son numéro de carte bancaire. La victime a dû être hospitalisée à Montélimar. 

Garde à vue prolongée 

On ne sait pas encore pourquoi ces deux Pierrelatins, de 31 et 40 ans, ont a violemment agressé cet homme qu'ils connaissaient sûrement.  Un histoire de dette ? Une vengeance ? Il est trop tôt pour le dire. La garde à vue des deux hommes a été prolongée ce mercredi soir.