Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme entre la vie et la mort après s'être immolé par le feu devant le commissariat à Toulon

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Un Toulonnais d'une trentaine d'années a été placé en coma artificiel après s'être immolé par le feu ce jeudi midi devant le commissariat central de Toulon. Son pronostic vital est engagé. La victime pourrait souffrir de troubles psychiatriques.

L'hôtel de police de Toulon devant laquelle l'homme s'est immolé par le feu.
L'hôtel de police de Toulon devant laquelle l'homme s'est immolé par le feu. © Radio France - C. MARQUES

Toulon, France

Le pronostic vital d'un Toulonnais d'une trentaine d'années est engagé après s'être immolé par le feu ce jeudi midi devant le commissariat central de Toulon. Ses brûlures couvrent 80% de son corps. Il est pris en charge à l'hôpital militaire Sainte-Anne de Toulon. L'homme s'est mis le feu après avoir tenu des propos incohérents devant une policière qui n'a pas voulu le laisser pénétrer dans l'accueil de l'hôtel de police, rempli de personnes. Un jeune policier a été blessé dans l'intervention. Il a été brûlé à un avant-bras.

L'homme s'est présenté en fin de matinée devant la policière en charge du filtrage des entrées, juste avant l'accueil. Lors qu'elle le questionne sur la raison de sa présence, il lui répond : "Je suis harcelé, je veux déposer plainte contre la police parce que je sais que vous me suivez avec vos appareils nanotechnologiques". La fonctionnaire sent une odeur d'essence et constate que le maillot de son interlocuteur est mouillé. Au même moment, un collègue policier arrive pour prendre son service, l'homme en profite pour forcer le passage.

La policière le repousse car elle pressent que quelque chose va se passer, or l'accueil est bondé de gens. Elle appelle des renforts qui tentent de maîtriser l'homme, mais dans le même temps, ce dernier sort un briquet. L'individu est déterminé, il actionne la molette. Une simple étincelle qui l'enflamme. Des témoins de la scène racontent à France Bleu Provence que "les policiers sont vite allés chercher un extincteur pour éteindre les flammes". Puis ils l'ont recouvert d'une couverture de survie avant de le transporter dans une douche pour refroidir la peau brûlée. L'homme a ensuite été pris en charge et transporté à l'hôpital St Anne de Toulon.  

"Je suis harcelé, je suis harcelé"

Ces mêmes témoins évoquent les cris de l'homme avant de se mettre le feu, "Je suis harcelé". Mais selon nos informations , cet harcèlement policier dont se plaignait la victime ne repose concrètement sur rien. L'homme n'était pas connu en tant qu'auteur d'infraction et ne faisait pas l'objet d'une enquête. Il pourrait en revanche souffrir de problèmes psychiatriques.