Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

L'homme retranché avec sa fille à Esparron dans le Var pendant plus de 30 heures a été interpellé

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Provence, France Bleu

L'homme retranché avec sa fille au domicile de sa mère depuis mercredi à Esparron-de-Pallières a finalement été interpellé après plus de 30 heures de négociations avec les forces de l'ordre. Au cours de l'assaut, l'homme a tiré sur le GIGN, sans faire de blessé.

Un homme est retranché chez lui, à Esparron-de-Pallières, il retient sa fille.
Un homme est retranché chez lui, à Esparron-de-Pallières, il retient sa fille. © Radio France - Sophie Glotin

Esparron, France

Le soulagement à Esparron (Var). L'homme qui s'était retranché avec sa fille mercredi en fin de journée a été interpellé vers minuit 20 ce vendredi. Le GIGN est intervenu. Trois grenades ont été lancées et l'homme a tiré sur le Groupe d'Intervention. Protégés par leurs boucliers, aucun gendarme n'a été blessé. La petite fille âgée de 3 ans est saine et sauve. 

Ce vendredi, vers minuit 20, le GIGN décide d'intervenir dans la maison de village où est retranché l'individu. Après avoir lancé des grenades neutralisantes, le groupe d'intervention pénètre dans la maison. L'individu leur tire dessus, sûrement avec un 22 long rifle. Mais protégés par leur bouclier, aucun gendarme n'est blessé et le forcené est interpellé. La petite fille, elle, est en pleurs. Extraite de la maison, elle est immédiatement confiée à sa maman, présente sur place bien qu'elle vive à Manosque. L'enfant est ensuite vue par un médecin. 

Hommage aux hommes du GIGN

Le patron du GIGN a salué sur les réseaux sociaux "l'intervention délicate de ses hommes". Le ministre de l'intérieur, Christophe Castaner, "salue leur sang-froid et leur très grand professionnalisme : fidèles à leur devise, il se sont « engagés pour la vie » et ont, une fois encore, fait honneur à leur uniforme. Merci."  

Aucune agressivité envers sa fille

Selon Patrice Cambérou, procureur de la République de Draguignan, si au cours de ces 30 heures de séquestration, le GIGN a entendu à plusieurs reprises la petite fille pleurer, "le papa n'a jamais retourné son agressivité contre sa fille, _il a toujours été protecteur._" L'homme est placé en garde à vue. Il doit notamment expliquer pourquoi il a lui-même appelé les gendarmes mercredi après-midi et pourquoi il s'est retranché autant de temps avec sa fille. Si plusieurs habitants d'Esparron évoquaient jeudi un problème de garde d'enfants, le procureur est pour l'heure moins précis et parle d'un conflit familial. 

L’enquête diligentée par la brigade de recherche de Brignoles, avec l’appui de le Section des recherches de Marseille, se poursuit désormais sous les qualifications d‘arrestation, enlèvement ou détention arbitraire au préjudice d'un mineur âgé de moins de 15 ans, menaces de mort, violences avec arme et tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique. 

Mercredi, en début d'après-midi, les gendarmes de la brigade de Rians (Var) étaient appelés à Esparron. Un homme d'une quarantaine d'années présentait des signes de troubles du comportement. Au domicile, les forces de l'ordre constataient la présence de sa fille, âgée de 3 ans. Craignant pour la sécurité de l’enfant et de cet homme, les gendarmes appelaient les pompiers afin de prendre en charge médicalement celui-ci et d’envisager son admission à l’hôpital. Mais sur le chemin, entre son domicile et le véhicule des pompiers, l’homme leur faussait soudainement compagnie et s’enfermait dans le domicile de sa mère avec sa fille.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu