Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un homme évadé d'un établissement psychiatrique suit des collégiens brestois

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu

La police de Brest a reçu un signalement du collège Sainte-Anne. Une personne suspecte a suivi des collégiens le 18 et le 21 novembre, à la sortie des cours. Grâce à une photo prise par l'un des enfants la police a reconnu l'homme, déjà recherché pour s'être enfui d'un établissement psychiatrique.

L'homme est activement recherché par la police (photo d'illustration).
L'homme est activement recherché par la police (photo d'illustration). © Maxppp - JEAN-PIERRE BALFIN

Brest, France

Des élèves du collège Sainte-Anne, à Brest, ont été approchés par une personne suspecte. Les premiers faits remontent au lundi 18 novembre 2019. Des élèves de sixième sont suivis en sortant des cours. Ils arrivent à prendre une photo, et racontent ce qui s'est passé dès le lendemain à l'encadrement du collège. 

Signalement à la police

C'est donc l'établissement qui se charge de faire le signalement à la police, notamment grâce au cliché pris par les adolescents. L'individu est facilement identifié par les forces de l'ordre, car il est connu de leurs services. Cette personne s'est enfuie d'un établissement psychiatrique

Mais le jeudi suivant, des sixièmes sont à nouveau suivis. La direction de Sainte-Anne a donc envoyé un mail aux parents des collégiens et lycéens, vendredi 22 novembre, pour appeler à la vigilance et encourager les enfants à signaler au CPE ou à la direction le moindre incident. 

À Brest, cette personne suspecte est activement recherchée par les forces de l'ordre. La police est déjà présente aux abords des établissements scolaires, mais n'a pas été renforcée d'après nos informations.

Signalements au Relecq-Kerhuon

Des rumeurs d'une personne suspecte approchant des enfants ont aussi éclos au Relecq-Kerhuon, juste à côté de Brest. Les gendarmes ont reçu quatre signalements entre le 15 et le 20 novembre. Mais les descriptifs et modes opératoires sont très différents, et les témoignages parfois peu cohérents.

Il y a des pics de signalements tous les six mois, explique un gradé de la gendarmerie. Des patrouilles discrètes et visibles sont dépêchées aux abords des établissements scolaires, mais les militaires encouragent à ne pas céder à l'emballement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu