Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le Puy-en-Velay : un homme interpellé après avoir fait voler son drone au-dessus du rocher Saint-Michel-d'Aiguilhe

lundi 23 juillet 2018 à 15:10 Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Saint-Étienne Loire

Un homme a été interpellé ce dimanche au Puy-en-Velay (Haute-Loire). Sans autorisation, il a notamment fait survoler son drone au-dessus du rocher Saint-Michel-d'Aiguilhe en Haute-Loire.

Le drone a notamment survolé le rocher d'Aiguilhe en Haute-Loire (illustration)
Le drone a notamment survolé le rocher d'Aiguilhe en Haute-Loire (illustration) © Maxppp - Bodo Schackow

Haute-Loire, France

Une interpellation peu courante ce dimanche pour la Brigade anti-criminalité (BAC) en Haute-Loire. Elle a interpellé au camping municipal du Puy-en-Velay le propriétaire d'un drone qui faisait voler son engin sans autorisation. Le drone a notamment été repéré en fin de journée au dessus du rocher Saint-Michel-d'Aiguilhe. Après recherches, les policiers ont retrouvé le propriétaire de l'appareil au camping du Puy, il était muni d'une télécommande.

Cet homme de 60 ans, domicilié dans la Nièvre, a reconnu les faits. Il n'avait pas l'autorisation de faire voler son drone. Il a été entendu ce lundi matin par les services de la sûreté urbaine et s'en sort avec un rappel à la loi.

Les même faits l'an dernier

Un homme de 18 ans a été interpellé pour les même faits en août 2017. Il était monté sur le rocher Saint-Michel pour tester son drone pendant la procession du 15 août.

Jusqu'à 15.000 euros d'amende

La police nationale rappelle qu'il est interdit de piloter ce type d'engin sans autorisation notamment quand il s'agit de zones habitées. Les télépilotes condamnés pour ce genre de faits risquent jusqu'à six mois de prison et 15.000 euros d'amende.