Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rodez : le chef de la police municipale mortellement poignardé

jeudi 27 septembre 2018 à 11:18 - Mis à jour le jeudi 27 septembre 2018 à 14:53 Par Mathieu Ferri, Pierre Viaud et Marius Delaunay, France Bleu Occitanie et France Bleu

Un homme d'une cinquantaine d'années a été mortellement poignardé devant la mairie de Rodez (Aveyron) ce jeudi matin. Il s'agit de Pascal Filoé, responsable de la sécurité et de la police municipale.

L'agression s'est produite dans la rue Camille Douls, près de la mairie.
L'agression s'est produite dans la rue Camille Douls, près de la mairie. © Maxppp -

Rodez, France

Le choc ce jeudi matin dans le centre de Rodez. Vers 10h30, un homme d'une cinquantaine d'années a été grièvement blessé rue Camille Douls, tout près de la mairie. Blessé de plusieurs coups de couteau, il est ensuite mort de ses blessures, à l'hôpital.

Selon les informations confirmées par le procureur de la République et par le commissariat de Rodez à France Bleu Occitanie, il s'agit de Pascal Filoé, responsable de la sécurité et de la police municipale à Rodez. 

Agé de 45 ans et "père de trois enfants", Pascal Filoé était originaire de Nevers. Il était installé depuis une dizaine d'années en Aveyron, et était précisément directeur général adjoint de la ville en charge notamment de la police municipale, a indiqué le maire de Rodez, Christian Teyssèdre.

La place de la mairie a été entièrement bloquée par les forces de l'ordre en fin de matinée. Selon une commerçante du secteur contactée par France Bleu Occitanie, des scènes de panique ont eu lieu, devant et dans la mairie.

L'agresseur avait dégradé la porte de l'Hôtel de ville il y a dix jours

L'agresseur, un habitant de Rodez, âgé de 39 ans et originaire des Bouches du Rhône, a été rapidement interpellé. Il était défavorablement connu des services de police. "Il avait notamment dégradé la porte de l'Hôtel de ville le 11 avril dernier", a indiqué Christian Teyssèdre. Il y aurait eu aussi un différent entre les services de la ville et cet homme qui possédait un chien considéré comme dangereux (catégorie 2) qui lui avait été retiré récemment.

La mairie confirme cet après-midi qu'il y avait un différent entre l'agresseur présumé et la mairie à propos d'un chien de deuxième catégorie, dangereux, et qui avait été retiré récemment à son propriétaire. Cela signifie donc qu'il pourrait s'agir d'une acte prémédité, donc d'un assassinat passible des Assises. 

La préfecture de l'Aveyron a annoncé dans un communiqué de presse "qu'une cellule d'urgence médico-psychologique (serait) activée à partir de 14h (ce vendredi) à l'Hôtel de ville", pour les employés municipaux et pour les témoins de la scène. Un numéro de téléphone est également ouvert : le 05 65 67 54 00.

  - Aucun(e)
-