Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme handicapé mental assiste, menotté, au cambriolage de son appartement à Castelnau-le-Lez

-
Par , France Bleu Hérault

En mars dernier, trois personnes ont cambriolé un appartement en menottant le propriétaire, à Castelnau-le-Lez. Selon les voleurs, ce dernier aurait tenté d'agresser sexuellement leur amie. Ils étaient jugés ce mercredi.

Un homme menotté, a assisté au cambriolage de son appartemment.
Un homme menotté, a assisté au cambriolage de son appartemment. © Maxppp - SEBASTIEN LAPEYRERE

Castelnau-le-Lez, France

Un homme de 57 ans, d'origine laotienne, handicapé mental, a assisté au cambriolage de son propre appartement, menotté. C'était le 24 mars dernier. Mais les trois agresseurs -un couple et leur ami- affirment qu'ils voulaient surtout défendre la femme du trio. Cette dernière s'était plainte d'une tentative d'agression sexuelle du même homme quelques heures plus tôt. "Je lui ai demandé une cigarette, il m'a fait monter dans son appartement et a fermé à clé. Alors j'ai pris peur", témoigne-t-elle. Quand elle raconte la scène à ses deux amis, sous l'emprise d'héroïne, ils décident d'aller lui "régler son compte".

Une "vengeance" qui tourne au vol

Vers 22h, les trois agresseurs entrent donc dans l'appartement et menottent le propriétaire. Ils disent vouloir l'emmener au commissariat. Puis ils dérobent des sacs, des bijoux, de l'argent, avant de prendre la fuite quand arrivent la sœur et le beau frère de la victime. Ils vendent leur butin et en tirent plus de 4000 euros. Les malfaiteurs ont été retrouvés près de deux mois plus tard, grâce à des caméras de vidéosurveillance.

Ce mercredi, la femme a été condamnée à huit mois de prison sans mandat de dépôt, son conjoint à 18 mois de prison ferme et leur ami à huit mois avec sursis.