Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme interpellé dans l'affaire du viol d'une joggeuse à Saint-Alexandre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Un homme d'une trentaine d'années est en garde à vue depuis ce jeudi matin dans les locaux de la gendarmerie de Bagnols-sur-Cèze (Gard). Pour l'instant, les enquêteurs restent très prudents et évoquent seulement des vérifications.

illustration gendarmerie
illustration gendarmerie © Radio France - Nathalie de Keyzer

Saint-Alexandre, France

Un homme d'une trentaine d'années a été interpellé ce jeudi matin dans une commune proche de Saint-Alexandre dans l'affaire du viol d'une joggeuse survenu le lundi de Pâques. Pour l'instant, les enquêteurs restent prudents. Ils ne parlent pas de suspect, mais simplement de "vérifications". Ils précisent tout de même que s'ils ont placé cet homme en garde à vue, c'est parce qu'ils disposent d'éléments qui peuvent en faire davantage qu'un simple témoin dans ce dossier, à la différence d'autres personnes qui ont été entendues depuis le début de cette affaire. 

Selon nos informations, ce sont notamment des similitudes avec le portrait-robot qui avait été diffusé la semaine dernière qui ont conduit les gendarmes jusqu'à cette piste. En revanche, l'interpellation ne serait pas liée aux  traces ADN qui avaient été relevées sur un vêtement de la victime après l'agression. L'homme, a priori inconnu de la justice, a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade de recherches de la gendarmerie de Bagnols-sur-Cèze.