Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme interpellé dans l'enquête sur la mort de Nabil à Caen

Un suspect est en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la mort du jeune Nabil à Caen le 24 janvier dernier dans le quartier de la Pierre Heuzé. Il s'agit d'un jeune majeur. Il a été interpellé hier à Paris. Il est actuellement entendu dans les locaux de la police judiciaire de Caen.

Nabil avait été tué au pied de cet immeuble le 24 janvier dans le quartier de la Pierre Heuzé par deux hommes qui avaient pris la fuite à pied.
Nabil avait été tué au pied de cet immeuble le 24 janvier dans le quartier de la Pierre Heuzé par deux hommes qui avaient pris la fuite à pied. © Radio France - Marcellin Robine

Le drame s'était produit en plein après-midi le 24 janvier dernier au pied d'un immeuble du quartier de la Pierre Heuzé à Caen. Nabil, un jeune garçon de 18 ans, avait été tué d'un coup de feu, par deux suspects, cagoulés et armés de fusils de chasse, qui avaient pris la fuite à pied. Ils sont depuis activement recherchés. L'un d'eux a été interpellé à Paris, alors qu'il rentrait d'Espagne, selon le journal Liberté, qui cite la procureure de Caen Carole Etienne.  

Ce jeune majeur se trouve actuellement en garde à vue à l'antenne caennaise de la police judiciaire de Caen, co saisie de l'enquête avec la section de recherche de la gendarmerie de Caen. 

La mort de Nabil avait créé un vif émoi dans le quartier de la Pierre Heuzé. Une marche blanche avait rassemblé 600 personnes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess