Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme interpellé à Montpellier pour avoir simulé un jet de grenade sur une synagogue

lundi 24 octobre 2016 à 18:57 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault

Un homme a fait semblant de dégoupiller une grenade devant une synagogue de Montpellier vendredi soir. Il a été condamné à 90 heures de travail d’intérêt général .

La synagogue Mazel-Tov à Montpellier
La synagogue Mazel-Tov à Montpellier © Maxppp -

Montpellier, France

Un homme complètement éméché a fait semblant de jeter une grenade sur une synagogue à Montpellier. C'était vendredi soir. Une plaisanterie qui n'a pas du tout amusé les gardes et la police.

Il faut dire que le contexte est tendu depuis des semaines devant les lieux de cultes et on ne rigole pas avec la sécurité devant les synagogues.

Cet homme de 35 ans complètement ivre déambule vendredi soir rue Proudhon devant la synagogue Mazal-Tov (une des deux synagogues de la ville de Montpellier), quartier des Beaux Arts. Il a une canette de soda à la main, et en passant devant les militaires de la sentinelle, il trouve amusant de crier "Ah si j'avais une bombe !"

Il ouvre alors sa canette comme s'il dégoupillait une grenade en criant à nouveau "Boum !"

De quoi évidemment susciter d'abord l'inquiétude puis la colère des agents de sécurité qui l'ont aussitôt maîtrisé. Les policiers en faction dans le secteur également l'ont conduit en cellule de dégrisement. Il présentait un taux d'1,4 grammes d'alcool par litre de sang.

Après une nuit pour réfléchir, il a simplement expliqué avoir voulu plaisanter. Mardi , il a été condamné à 90 heures de travail d’intérêt général.

En 2002, cette synagogue Mazel-Tov de Montpellier avait été la cible d'un attentat : trois engins explosifs avaient été jetés sur la façade, provoquant un début d'incendie.