Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme interpellé pour la mort d'un SDF à Montpellier en janvier

lundi 5 mars 2018 à 17:49 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu

Un Algérien de 39 ans a été interpellé la semaine dernière à Sète, il est soupçonné d'avoir tué un marginal de 44 ans le 24 janvier à Montpellier. Il nie les faits, mais plusieurs éléments matériels confortent les enquêteurs, il notamment portait les baskets de la victime.

SDF (Illustration)
SDF (Illustration) © Maxppp -

Montpellier, France

Le 24 janvier, un marginal de 44 ans était retrouvé mort à Montpellier près du Corum, entre l'avenue Delmas et la voie ferrée. Un décès suspect, le SDF portait de multiples traces de coups à la tête.

Les enquêteurs découvrent non loin du cadavre un sac rempli de vêtements ensanglantés. Les analyses de la police scientifique permettent d'identifier deux ADN, celui de la victime et celui d'un autre homme connu du fichier national des empreintes génétiques (FNAEG), un Algérien de 39 ans. 

Cet homme en situation irrégulière se trouvait au centre de rétention administrative de Sète depuis quelques jours après un contrôle d'identité. Les policiers l'ont donc interpellé jeudi dernier. L'homme nie toute implication dans ce meurtre. Il explique qu'il s'est bien rendu sur les lieux, qu'il a vu le SDF mort et qu'il a paniqué, il est reparti.

L'homme est repéré avec les baskets de la victime sur la vidéosurveillance

Des explications qui varient d'une audition à l'autre et qui n'ont pas paru très cohérentes aux enquêteurs, d'autant que sur la vidéosurveillance, l'Algérien est repéré avec des baskets appartenant à la victime, des chaussures retrouvées ensuite dans les affaires du suspect.

L'homme a donc été mis en examen pour homicide volontaire et incarcéré. Le procureur de la République souligne le travail remarquable de la police scientifique, des laboratoires et de la sûreté urbaine de Montpellier dans cette enquête.