Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme mis en examen 34 ans après la mort de la disparue de l'A26 dans l'Aisne

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

L'affaire de la disparue de l'A26 est-elle en passe d'être résolue ? Selon une information du Parisien, un homme a été mis en examen pour le meurtre de la jeune Christel Oudin en 1985. Le corps de la jeune fille de 13 ans avait été retrouvé sur un chantier de l'autoroute dans l'Aisne.

Le corps de Christel Oudin avait été retrouvé sur un chantier de l'A26 à Anguilcourt-le-Sart dans l'Aisne
Le corps de Christel Oudin avait été retrouvé sur un chantier de l'A26 à Anguilcourt-le-Sart dans l'Aisne © Maxppp - Remi WAFFLART

34 ans après les faits, l'affaire de la disparue de l'A26 vient de connaître une avancée. Le parquet de Laon confirme ce vendredi l'information de nos confrères du journal Le Parisien : un homme a été mis en examen jeudi. Il est suspecté du meurtre de la jeune Christel Oudin, en novembre 1985. Le corps de l'adolescente de 13 ans avait été retrouvé cinq mois après la disparition, en avril 1986 lors de travaux de terrassement sur un chantier de l'autoroute à Anguilcourt-le-Sart, dans le département de l'Aisne. 

Le suspect nie les faits

"Le 27 juin 2019, la section de recherche d'Amiens a placé un individu en garde à vue. Cet homme de 66 ans travaillait sur le chantier à l'époque des faits. Il avait déjà été entendu puis placé en garde à vue au cours de l'instruction. Il avait alors nié son implication. Lors de ses nouvelles auditions, il a maintenu être étranger au crime", détaille le procureur de la République de Laon. "Les indices concordants recueillis ont amené la juge d'instruction à le mettre en examen pour le meurtre de Christel Oudin." Le suspect est sous contrôle judiciaire mais n'a pas été placé en détention provisoire. 

"Malgré l'ouverture d'une information judiciaire et les moyens déployés à l'époque, les investigations n'avaient pas permis d'identifier l'auteur du crime. Un premier non-lieu avait été ordonné", précise le procureur de la République de Laon. "L'enquête avait été ouverte de nouveau le 3 décembre 1990 mais s'était également clôturée par un non-lieu le 5 mai 1992", poursuit le parquet.

Deux affaires liées

Puis, en janvier 2017, l'affaire a connu un nouveau rebondissement judiciaire. La juge d'instruction avait alors ordonné la jonction du dossier Oudin avec celui du meurtre de Sophie Borca, en raison d'un possible lien entre ces deux affaires. "Sophie Borca, également adolescente, a disparu quelques mois avant Christel Oudin dans une zone géographiquement proche. Les deux victimes fréquentaient notamment le même établissement", rappelle le parquet de Laon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess