Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme mis en examen pour avoir tenté d'immoler par le feu sa compagne en Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

En Vaucluse, un homme de 49 ans été mis en examen ce dimanche 16 juin pour avoir tenté de tuer sa compagne par le feu, dans la nuit de vendredi. La victime, une femme de 47 ans, est entre la vie et la mort dans un hôpital de Marseille.

Police Nationale (Photo d'illustration)
Police Nationale (Photo d'illustration) © Radio France - Richard Vivion

Cheval-Blanc, France

En Vaucluse, un homme de 49 ans a été mis en examen pour avoir tenté de tuer sa compagne par immolation dans la nuit de vendredi 14 juin, à Cheval Blanc près de Cavaillon.  Le pronostic vital de la victime, une femme de 47 ans, est engagé. Elle a été transportée à l'hôpital de la Conception à Marseille.

Des voisins ont alerté les pompiers vers 6 heures du matin. La victime est retrouvée brûlée sur tout le haut du corps. Son compagnon l'a aspergé d'essence après une violente dispute sur fond d'alcool. Elle est actuellement placée en coma artificiel à l'hôpital. 

Mise en examen pour tentative de meurtre par concubin

L'agresseur de 49 ans a été mis en garde à vue avant d'être mis en examen ce matin pour tentative de meurtre par concubin. Il est en détention provisoire à la prison du Pontet. L'homme reconnait avoir aspergé sa compagne d'essence mais nie avoir allumé le briquet.  Il était connu pour des faits de conduites en état d'ivresse qui remontent à plusieurs années  

Les gendarmes étaient déjà intervenus chez eux pour des disputes conjugales, mais la victime n'a jamais porté plainte. "On ne voyait pas beaucoup le couple dans le village", témoigne le maire de Cheval Blanc.