Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un homme mis en examen pour le meurtre de Danielle Beaune, un an et demi après sa disparition

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Danielle Beaune, 78 ans, a disparu le 21 avril 2018 à Semur-en-Auxois. Ce mercredi 04 décembre 2019, on apprend qu'un homme de 58 ans connaissant la victime est mis en examen pour homicide volontaire. Il a avoué l'avoir tuée.

Les ossements de Danielle Beaune ont été retrouvés le 19 décembre 2018 dans la carrière de Marmagne
Les ossements de Danielle Beaune ont été retrouvés le 19 décembre 2018 dans la carrière de Marmagne - -

Côte-d'Or, France

Le 21 avril 2018, Danielle Beaune habitante de Semur-en-Auxois âgée de 78 ans disparaissait dans d'étranges circonstances. On apprend ce mercredi 04 décembre 2019 que son meurtrier serait mis en examen pour homicide volontaire. L'homme, âgé de 58 ans, demeurant à Genay, a avoué les faits lors de sa garde à vue.

"Il a admis (...) être responsable de sa mort"

L'homme connaissait la victime, selon le procureur de Dijon Eric Mathais, il aurait "profité à plusieurs reprises de ses subsides."

"Il était placé en garde à vue le 2 décembre 2019 par les enquêteurs de la section de recherches de Dijon. Il a admis, au cours de sa garde à vue, avoir véhiculé la victime jusqu’à la carrière et être responsable de sa mort. Mis en examen pour homicide volontaire, il a été placé sous mandat de dépôt et écroué," indique le procureur dans son communiqué.

Des ossements correspondants à l'identité de la victime ont été retrouvés le 19 décembre 2018, "dans la carrière de Marmagne, à plus de 20 kilomètres du lieu de vie de la disparue. Les analyses permettaient d’identifier le corps de madame BEAUNE, qui présentait des stigmates incompatibles avec une simple chute."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu