Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme ivre interpellé à Nice pour outrage, rébellion et apologie du terrorisme

lundi 18 juin 2018 à 15:40 Par Marion Chantreau et Violaine Ill, France Bleu Azur

Un homme de 29 ans est entendu à Nice après un comportement et des propos incohérents. Ivre avec un couteau et un cutter, il s'est rebellé face aux policiers municipaux en déclarant "les frères Kouachi ont bien défendu le prophète".

Un homme a été placé en garde à vue dans les locaux de la Sûreté départementale de Nice, soupçonné d'apologie du terrorisme
Un homme a été placé en garde à vue dans les locaux de la Sûreté départementale de Nice, soupçonné d'apologie du terrorisme © Maxppp - Franz Chavaroche

Il était un peu moins de 2 heures du matin dans la nuit de dimanche à lundi, quand des policiers municipaux interpellent un homme seul en état d'ivresse de 29 ans qui venait d'effectuer "un périple tortueux d'homme alcoolisé dans le centre ville" explique le procureur de la République de Nice . 

Il a été surpris sur des images de vidéo surveillance en train de  jeter une bouteille de vin contre un bâtiment,  et de tourner des vidéos sur son téléphone portable " il filmait des bâtiments de la mairie de Nice mais aussi il filmait ses pieds !" ajoute Jean-Michel Prêtre qui émet des "doutes sur son intégrité mentale".

Lorsque les policiers municipaux tentent de l'interpeller,  l'homme de nationalité algérienne les insulte, profère des menaces et il aurait prononcé des paroles relevant de l'apologie du terrorisme selon le procureur : _"_les frères Kouachi ont bien défendu le prophète". Les frères Kouachi , auteurs de l'attentat contre le journal de Charlie Hebdo en janvier 2015 qui a entraîné la mort de douze personnes.

Il est rapidement maîtrisé. Les policiers niçois découvre sur lui un cutter et un couteau à cran d'arrêt .

Il a passé une partie de la nuit en cellule de dégrisement car il avait un taux d'alcoolémie de 1,28 g par litre de sang."

L'homme a tenu des propos incohérents. Les policiers de la sûreté urbaine vont devoir vérifier toutes les images de vidéos-surveillance des multiples caméras de la ville pour retracer son parcours et son interpellation agitée. 

Il pourrait être poursuivi pour "port d'armes illégal, rébellion, outrage à policiers et apologie du terrorisme" selon le procureur. Un suspect connu pour deux faits récents de vol et de dégradations pour lesquels il devra comparaître prochainement devant le tribunal correctionnel. 

Le maire de Nice Christian Estrosi a estimé lors d'une conférence de presse qu'il ne s'agissait pas d'un acte terroriste et qu'il ne fallait" pas faire d'amalgames".