Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme placé en garde à vue après l'incendie de la cathédrale de Nantes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Après l'incendie qui a frappé la cathédrale de Nantes ce samedi, un homme a été placé en garde à vue selon le procureur de la République. Il est entendu par les enquêteurs depuis samedi après-midi.

Le tribunal de Nantes
Le tribunal de Nantes © Radio France - Grégory Jullian

Un homme est en garde à vue après l'incendie de la cathédrale de Nantes. Selon le procureur de la République, il s'agirait d'un bénévole du diocèse. Sa garde à vue, peut être prolongée dans la journée ce dimanche mais le procureur Pierre Sennes appelle à la plus grande prudence. Pour lui, il est hâtif et prématuré de tirer des conclusions ce dimanche matin.  

Le bénévole était chargé de fermer la cathédrale

L'homme est entendu depuis samedi après-midi pour des incohérences dans son emploi du temps. Il était chargé de fermer la cathédrale vendredi soir. Les enquêteurs veulent vérifier son emploi du temps et notamment la façon dont il a fermé l'édifice. 

Aucune trace d'effraction au niveau des accès extérieurs n'a été constatée, selon le procureur. Le recteur de la cathédrale a lui rappelé que "tout était en ordre" vendredi soir. "Chaque soir, avant de la fermer, une inspection très précise" est effectuée, a-t-il souligné.

"Aucun élément ne rattache directement mon client à l'incendie"

En l'état de la procédure, "il n'y a aucun élément qui rattache directement mon client à l'incendie dans la cathédrale", a déclaré ce dimanche Me Quentin Chabert, l'avocat du gardé à vue.

L'homme "est un Rwandais, venu se réfugier en France il y a quelques années. Il a fait quelques démarches pour avoir ses papiers comme des centaines d'autres", a expliqué à l'AFP le recteur de la cathédrale de Nantes. Selon lui, l'homme de 39 ans est "servant d'autel". 

Je le connais depuis quatre ou cinq ans (...) J'ai confiance en lui comme en tous les collaborateurs. - Le recteur de la cathédrale de Nantes

Les pistes criminelles et accidentelles sont toujours envisagées à ce stade de l'enquête. Trois points de feu distincts ont été découverts à l'intérieur de l'édifice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess