Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un homme radicalisé condamné à six mois de prison à Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

Un homme de 25 ans a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Besançon (Doubs). Il a écopé de six mois de prison pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire.

L'homme est passé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Besançon ce vendredi
L'homme est passé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Besançon ce vendredi © Radio France - Anne Fauvarque

Besançon, France

Le tribunal correctionnel de Besançon (Doubs) a condamné un homme de 25 ans à six mois de prison pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire. Mardi, le prévenu ne s'est pas présenté au commissariat de police. Il est pourtant obligé de s'y rendre à des horaires réguliers depuis sa sortie de prison au mois d'octobre dernier. Les juges l'ont donc condamné à six mois de prison. 

En 2016, il avait pris en otage un surveillant de la prison de Dijon, il doit être jugé en 2020 pour ces faits.

Considéré comme radicalisé

L'homme est considéré comme radicalisé, a précisé le Parquet de Besançon. Selon L'Est Républicain, les services de renseignement le soupçonnent de vouloir se rendre au Niger, le pays dont il est originaire. Il aurait comme projet de rejoindre des groupes terroristes au Mali. Toujours selon nos confrères, il aurait été également entretenu des contacts avec Sid Ahmed Ghlam, soupçonné d'avoir tué une femme et préparé un attentat imminent contre une église de Villejuif en 2015. 

Il aurait été aussi proche de Michaël Chiolo. Ce détenu avait gravement blessé avec deux couteaux en céramique, deux gardiens de la prison de Condé-sur-Sarthe en mars dernier. A l'issue de l'audience, le prévenu a été incarcéré. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu