Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme, retranché chez lui, a tiré des coups de feu en l'air la nuit dernière à Boissey-le-Châtel dans l'Eure

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Agé d'une quarantaine d'années, et déjà connu des services de police, l'homme s'est retranché chez lui après une dispute avec son épouse. Les négociateurs de la gendarmerie sont entrés en action et l'homme s'est rendu sans violence.

Les gendarmes sont intervenus aux alentours de 22h
Les gendarmes sont intervenus aux alentours de 22h © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Boissey-le-Châtel, France

Une soirée tendue à Boissey-le-Châtel, petite commune de l'Eure près de Brionne. Vers 22h, le maire appelle les gendarmes pour les alerter sur un homme retranché chez lui et qui tire des coups de feu en l'air. "Nous sommes dans un contexte de violence intra-familiale, expliquent ce mercredi matin les gendarmes de l'Eure. Il y a eu une dispute entre cet homme et son épouse, celle-ci a quitté la maison et c'est alors que l'homme s'est retranché chez lui et a tiré avec son fusil de chasse. Mais il n'y a eu ni blessé, ni prise d'otage"

Deux négociateurs de la gendarmerie sont intervenus

Les voisins ne sont pas évacués mais mis en sécurité chez eux et les renforts de gendarmerie arrivent. Des hommes des PSIG (Pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) de Pont-Audemer et de Louviers sont déployés. "On a également fait appel à nos négociateurs de la gendarmerie que nous pouvons solliciter 24h/24 dans ce type de situation", poursuit un gradé. Deux négociateurs parlementent avec l'homme qui se rend finalement seul vers 1h du matin. Déjà connu des services de police et de gendarmerie, il a été placé en garde à vue.

Choix de la station

France Bleu